Avertir le modérateur

mardi, 10 mars 2009

L'antre maudite du Comte Draculifiou - part 3

martyrs.jpgBonsoir,les vermisseaux écorchés! Je vois que vous ne craignez pas de lire ma chronique sanguinolente de films terribles! Mal vous en prend! Car aujourd'hui, je vais vous parler de:

Martyrs, un film de Pascal Laugier (déjà réalisateur de "Saint-Ange"), avec Morjana Alaoui et Mylène Jampanoï. Là, on est devant ce qu'on peut appeler "un cas". De l'horreur à la française... ce n'est pas une première, si on se rappelle des récents "A l'intérieur", "Frontière(s)", "Haute tension" ou même du remake frenchy (et très réussi) de "La colline a des yeux". Du coup, on sait que, quand les Français font de l'horreur, ils ne font pas dans la demi-mesure. Et "Martyrs" ne déroge pas à la règle. Violent? Le film l'est. Sanglant? Pas qu'un peu. Dérangeant? Assurément. Mais les films précités l'étaient également, à des degrés divers.

Ce qui fait de "Martyrs" un cas, c'est sa plongée dans l'extrême, et les sentiments que le film peut créer chez le spectateur. Il a d'ailleurs échappé de peu à l'interdiction aux moins de 18 ans, ce qui aurait signé l'arrêt de mort du film. Il a, à la palce, écopé d'un "interdit aux moins de 16 ans, avec avertissement".

Synopsis: impossible de résumer le film sans en révéler les tenants et aboutissants. Je me contenterai donc de résumer le début. Lucie, alors enfant, parvient à échapper à des adultes qui, visiblement, lui ont fait subir mille sévices. Recueillie dans un foyer pour enfants, et traumatisée par ce qu'elle a subi, elle réussit cependant à se lier d'amitié avec Anna, une autre enfant du foyer. 15 ans plus tard, Lucie retrouve la trace de ses tortionnaires, et se rend dans leur maison pour se venger, bientôt rejointe par Anna...

Ca, ce n'est que le point de départ du métrage. Le thème du film n'est en fait pas la vengeance, le titre est là pour nous le rappeler. A partir du moment où les 2 jeunes filles vont arriver dans la maison des bourreaux, va commencer un déluge de violence, de tortures, d'humiliations, pour la plupart difficilement supportables. Et cela ne va pas concerner que la vengeance de Lucie...

martyrs2008_5.jpg

Le film a, la plupart du temps, été encensé par la critique, pour sa profondeur et la réflexion qu'il engendre. Pour ma part, je suis ressorti de ce film sans savoir qu'en penser... Je ne peux pas dire que j'ai aimé, mais je ne peux pas dire le contraire non plus. J'ai passé tout le film à me demander "pourquoi?". Pourquoi montrer ça? Où le rélisateur veut-il en venir avec cet étalage de violence très graphique? Et quand est venue la réponse, vers la fin du film, je n'ai pas été plus avancé, en fait... Si ce n'est que je me suis dit que, tout bien pesé, la violence montrée n'était pas si gratuite que ça.

Il est rare se finir le visionnage d'un film en étant sonné, perdu, sans savoir juger ce qu'on vient de voir. Rien que pour ça, le film de Pascal Laugier mérite d'être vu. Une chose est certaine: il ne laisse pas indifférent.

Comte Draculifiou???????

 

Commentaires

Je crois que je ne regarderais pas çuilà non plus ... le coté violence gratuite c'est assez usant ... et carrément inutile ... jdemande pas un scénar niveau bac+9 mais j'aime autant éviter le scénar à la Besson ...

Heureusement y a un juste milieu ...

Écrit par : Stitch | mercredi, 11 mars 2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu