Avertir le modérateur

jeudi, 27 août 2009

Salut, le Musclé...

adieu.jpgAh ben sale semaine que celle qui est en train de se dérouler, telle un rouleau de papier hygiénique qui nous aurait échappé des mains!

Figurez-vous que j'ai été achevé par 2 mauvaises nouvelles à quelques jours d'intervalles:

1) Drame au  Mistral: Tante Rachel, interprétée par l'indispensable Colette Renard, quitte "Plus Belle la Vie"... Pour vous donner une idée, cette nouvelle m'a autant sonné que le fait d'apprendre que Brooke avait perdu la garde de ses enfants à cause de cette garce de Stéphanie et de cette roulure de Taylor, dans "Amour, Gloire et Beauté"!

2) Drame télévisuel ET musical: Papy René, de son vrai nom René Morizur, l'un des Musclés, est décédé aujourd'hui... Quand je pense que ce groupe m'a initié au rap... tout un pan de ma jeunesse qui s'envole...

Voici d'ailleurs 2 hommages trouvés sur Youtube, qui, involontairement je pense, ne provoquent pas l'effet escompté... Jugez par vous-mêmes...

Regardez celui-là en 1er...:

Puis celui-là...:

Oui, je sais, le choc est rude... Deux visions pour le moins différentes du mot "hommage"... Espérons que ça fera rire Papy René, de là où il est!

Mafiou-party au village!

lundi, 24 août 2009

Y a plus d'urgences...

er_logo.jpgEt voilà, après presque 15 ans de diffusion, France 2 a diffusé hier soir les derniers épisodes d'"Urgences"... Pour tout dire, j'avais arrêté de suivre assidument la série depuis la saison 10. A partir de ce moment, je ne l'ai plus regardée que du coin de l'oeil. Et puis j'ai appris l'an dernier que la saison 15 serait la dernière. Et que, pour l'occasion, des piliers de la série reviendraient faire quelques apparitions. J'ai donc eu un léger regain d'intérêt pour la série, même si je n'ai pas vu l'intégralité de cette dernière fournée.

Et il a fallu que je tombe sur "Old Times", le 19ème épisode de la 15ème saison, qui voit revenir 4 personnages "historiques" de la série: le Dr. Carter, le Dr. Benton, le Dr. Ross et l'infirmière Carol Hathaway. Je n'avais pas prévu que cet épisode me ferait autant d'effet, et j'ai alors réalisé que la série m'avait "accompagné" plus ou moins intensément durant la moitié de ma vie (j'ai 32 ans). Ca n'a l'air de rien comme ça, puisque ce n'est qu'une série TV, mais la nature de cette série, ainsi que les thèmes qu'elle aborde (pour le moins réalistes) font qu'à un moment ou à un autre, je me suis retrouvé dans certains personnages. Et, d'une certaine manière, ça m'a permis d'avoir un autre regard sur ce que je vivais.

C'est la raison pour laquelle il était impensable que je rate le dernier épisode de la série, qui, soit dit en passant, a été un épisode très sobre, pas larmoyant pour un sou, et reflet adroit du tout premier épisode. Une manière logique de finir la série, même si on peut regretter un certain manque d'éclat...

Pour rendre une sorte d'hommage à la série, je vous propose, dans l'ordre chronologique, la liste des moments forts de la série. Bien évidemment, c'est un avis personnel. N'hésitez pas à ajouter des moments que j'ai pu omettre.

Saison 1 - épisode 19 - "Travail perdu (Love's labor lost)"

 

loves_labor_lost5.jpg

 

L'épisode entier se focalise sur la tentative désespérée du Dr. Mark Greene pour sauver la vie d'une femme en train d'accoucher et celle de son bébé. 1er épisode à se focaliser quasi-entièrement sur un seul patient, l'intensité dramatique qui s'en dégage est éprouvante. D'autant plus que le dénouement de cette tentative de sauvetage sera dramatique. Le Dr. Greene devra d'ailleurs répondre de ses actes dans les épisodes suivants.

Saison 2 - épisode 7 - "Les Eaux de l'Enfer (Hell and High Water)"

 

eauxdel'enfer.jpg

Une bonne partie de cet épisode se déroule en dehors des urgences, ce qui déjà rend l'épisode inhabituel. On suit donc le Dr. Ross dans le sauvetage d'un enfant pris au piège à l'intérieur d'une canalisation d'égoût, avec la menace de l'eau qui monte inexorablement à cause de pluies torrentielles. Anti-thèse de l'épisode "Travail perdu", puisque l'accent y est mis sur le côté "héroïque" du Dr. Ross, qui parviendra à sauver l'enfant, alors que le Dr. Greene avait échoué à sauver la vie de la femme enceinte. L'épisode n'en reste pas moins excellent, et très haletant.

Saison 3 - épisode 8 - "Gare Centrale (Union Station)" et Saison 8 - épisode 4 - "Fontaine, je ne boirai pas... (Never say Never)"

 

garecentrale.jpg

Le Dr. Susan Lewis sera le 1er pilier de la série à la quitter, alors en plein succès qui plus est... Ce départ en cours de saison arrache le coeur du spectateur, comme celui du Dr. Greene, qui tentera vainement de retenir Susan en lui déclarant son amour sur le quai d'une gare... Malheureusement, ses sentiments ne sont pas partagés, et Susan préfère rejoindre sa soeur et sa nièce en Arizona, laissant derrière elle un Mark très affecté. Elle reviendra lors de la saison 8, et elle retrouvera Mark, alors marié au Dr. Elisabeth Corday. C'est alors une tendre relation d'amitié qui unira les 2 personnages... En tant que spectateurs, on peut tout de même regretter que les scénaristes n'aient jamais réussi à mettre en scène le Dr. Lewis dans des situations intéressantes lors de son retour dans la saison 8. Fort dommage, surtout quand on se rappelle des moments d'émotion intense que nous avait offert l'actrice Sherry Stringfield lors des 1ères saisons, particulièrement lors de l'arc narratif concernant la garde chaotique de sa nièce. Rendons donc justice à ce personnage très attachant!

Saison 3 - épisode 20 - "Coup du sort (Random Acts)"

 

coupdusort.JPG

Lors de cet épisode, le Dr. Greene est violemment agressé par un inconnu dans les toilettes du service des Urgences. La scène est insupportable, car d'une violence extrême, et elle semble durer une éternité. Le sentiment d'injustice est d'autant plus pénible qu'on ne saura jamais qui a agressé Mark, ni pourquoi... Mark en sera profondément affecté, et ça le poussera même à agir de manière inconsidérée aux Urgences...

Saison 4 - épisode 1 - "Direct aux Urgences (Ambush)"

 

ambush.jpg

 

Au niveau narratif, l'épisode n'a rien d'exceptionnel, si ce n'est l'arrivée d'Alex Kingston dans le casting principal, dans le rôle du Dr. Elisabeth Corday. Ce qui rend cet épisode spécial, c'est qu'il a été tourné et diffusé en direct aux Etats-Unis, ainsi qu'en France (France 2 l'avait donc diffusé en pleine nuit). Et il a dû l'être 2 fois, qui plus est, une fois pour la côte Est et une fois pour la côte Ouest. Quand on sait toute la difficulté à mettre au point la "chorégraphie" des acteurs lors des scènes de soins, on mesure le tour de force de cet épisode. Lors de cet opus, une équipe de journaliste vient effectuer un reportage "sur le vif" aux urgences. Surprise, l'un des patients admis ce jour-là n'est autre que le Dr. Morgenstern, le chef des Urgences...

Saison 5 - épisodes 14 et 15 - "La Tempête (The Storm)" et Saison 6 - "L'âme soeur (Such Sweet Sorrow)"

 

amesoeur.jpg

Ces 3 épisodes marquent les douloureux départs de 2 personnages très populaires chez les spectateurs: le Dr. Ross et l'infirmière Carol Hathaway. A l'époque, les mauvaises langues avaient même affirmé que la série ne survivrait pas au départ de George Clooney... La suite leur aura démontré leur erreur. Il faut bien dire, en plus, que le personnage de Doug Ross commençait à tourner en rond, et, pour ma part, j'irais même jusqu'à dire qu'il fallait qu'il parte. Pour Carol Hathaway, c'est un peu différent, le personnage ayant toujours été traité admirablement par les scénaristes. Lors de la 5ème saison, suite à plusieurs différends avec sa hiérarchie et ses collègues, le Dr. Ross décide de quitter le service des Urgences du Cook County, pour aller exercer son métier à Seattle. Malgré l'amour et les larmes de sa bien-aimée Carol, sa décision est irrévocable, et l'infirmière refuse de le suivre. La scène est déchirante, surtout grâce à l'actrice Julianna Margulies, qui nous fait ressentir de plein fouet la détresse de son personnage. Un peu plus tard, elle apprend en plus qu'elle est enceinte de Doug Ross... Un an plus tard, elle se rend compte qu'elle ne peut pas vivre loin de son beau docteur, et décide enfin de le rejoindre à Seattle, ce qui donne lieu à une scène de retrouvailles quasi-muette, et chargée d'émotion, entre elle et Ross. L'infirmière Hathaway va enfin trouver le bonheur avec ses filles auprès de l'homme qu'elle a toujours aimé...

Saison 6 - épisode 6 - "La Paix du Monde Sauvage (The Peace of Wild Things)"

 

départjeanie.JPG

Là encore, un personnage important de la série fait ses adieux: Jeanie Boulet, probablement l'un des personnages les plus malmenés par les scénaristes. Au départ, elle n'est qu'une infirmière libérale qui est embauchée par Peter Benton pour s'occuper de sa mère malade. A partir de la 2ème saison, elle entre au service des Urgences en tant qu'assistante médicale, et elle aura bien du mal à s'y intégrer. Elle se fera même renvoyer une fois par Kerry Weaver, puis réintégrer après avoir menacé d'attaquer l'hôpital pour discrimination. Après des ennuis conjugaux et une relation chaotique avec Benton, Jeanie apprend qu'elle est porteuse du virus du SIDA (transmis par son ex-mari). Tout cela n'est pas très réjouissant... Mais, lors de cette saison 6, c'est une Jeanie rayonnante et heureuse qui quitte les Urgences, avec un nouveau mari et un enfant séropositif qu'elle a pu adopter. Ce genre de départ, très positif et émouvant, est assez rare dans la série pour être signalé!

Saison 6 - épisodes 13 et 14 - "Sois sereine mon coeur (Be still my Heart)" et "Tous pour eux (All in the Family)"

 

soissereinemoncoeur.jpg

Le 1er de ces 2 épisodes est somme toute classique, et nous montre la journée du service des Urgences, le jour de la Saint-Valentin. L'épisode nous montre également la pauvre étudiante en médecine Lucy Knight courir toute la journée à droite et à gauche pour aider Paul Sobricki, un patient schizophrène. Pas de chance pour elle, toutes les personnes à qui elle s'adresse, et notamment le Dr. Carter, l'envoient plus ou moins gentiment promener. A la fin de la journée, Carter entre dans une salle de soin. Pendant qu'il lit une carte de Saint-Valentin trouvée à terre, il se fait poignarder dans le dos à plusieurs reprises par... Paul Sobricki! Carter s'écroule sur le sol, et se rend compte avec horreur que Lucy a également été victime de l'homme qu'elle avait essayé d'aider... Les deux médecins baignent dans leur sang, alors que le reste de l'équipe, ignorante du drame qui vient de se jouer, est à l'extérieur de la salle, en train de fêter la Saint-Valentin... L'épisode suivant se focalise sur la tentative de sauvetage des 2 médecins, après que Kerry Weaver les ait enfin découverts. Et nous avons droit à l'épisode le plus dramatique et le plus sanglant de toute la série. Rien ne nous est épargné concernant le personnage de Lucy, y compris l'ouverture de sa cage thoracique! Très choquant quand ça arrive sur un patient "lambda", ça l'est encore plus lorsque c'est pratiqué sur un personnage aussi attachant et populaire que celui de Lucy! L'épisode se termine dramatiquement, puisque, même si Carter a pu être sauvé, ce n'est pas le cas pour Lucy, qui finira par mourir sur la table d'opération, malgré les efforts désespérés des Dr. Corday et Romano... Happy-end impossible, et boule dans la gorge obligatoire!

Saison 8 - épisodes 20 et 21 - "La Lettre (The Letter)" et "Sur la Plage (On the Beach)"

 

letter36.jpgsurlaplage.jpg

Plus tôt dans la saison, nous apprenions avec tristesse que Mark souffrait d'une tumeur au cerveau, et qu'elle était inopérable... Nous savions donc que sa mort était inexorable. Lorsqu'elle survient dans l'épisode "La lettre", tout le monde est sous le choc, y compris le spectateur! La scène pendant laquelle Carter lit la lettre envoyée par Mark, qui s'est retiré à Hawaii pour finir ses jours avec sa famille, est poignante. Le début de la lettre est écrit par Mark, qui s'adresse à ses collègues pour pourvoir leur dire à quel point il les a aimés et appréciés. Et la tête de Carter se décompose lorsqu'il lit le post-scriptum écrit par Elisabeth: Mark est mort le matin même de l'envoi de la lettre... Lors de l'épisode suivant, "Sur la plage", c'est un Mark bel et bien vivant qu'on retrouve, car l'épisode est en fait un flash-back nous montrant les derniers jours de Mark à Hawaii. On le voit ainsi faire une liste de tout ce qu'il aimerait faire avant de mourir, et notamment "aider" sa fille Rachel. Et c'est précisément ce qu'il fait lors de cet épisode empli de scènes déchirantes, puisqu'on connaît l'issue de l'épisode. L'épisode se termine sur les funérailles du Dr. Greene, qui manquera beaucoup, et à tous...

Saison 9 - épisode 1 - "La théorie du Chaos (The Chaos Theory)" et Saison 10 - épisode 8 - "Chute Libre (Freefall)"

 

romano's-arm.jpg

Le Dr. Robert Romano est surement le personnage le plus détestable que la série ait connu. Il ne manque jamais une occasion d'être cassant avec les autres médecins, voir même de les humilier. A de rares occasions, on pourra se rendre compte que Romano est tout de même un tant soit peu humain, mais, de manière générale, il nous sera toujours montré sous un jour négatif... jusqu'à cet épisode, où il se fait carrément couper le bras par les pales d'un hélicoptère! A partir de ce moment, il s'adoucira légèrement. Mais le naturel revient toujours au galop, et on retrouvera souvent notre bon vieux Dr. Romano avec ses répliques cinglantes inimitables! Cruelle ironie des scénaristes: lors de la saison suivante, on assistera au "douloureux" départ de Romano, qui se fera purement et simplement... écraser par un hélicoptère! Probablement l'une des morts les plus anti-dramatiques de la série!

Saison 12 - épisode 22 - "Fusillade (21 guns)"

 

fusillade.jpg

C'est à un "season finale" dramatique et haletant auquel nous avons droit ici: une bande de malfrats a investi les Urgences! Après avoir drogué et attaché le Dr. Kovac, il tente de quitter discrètement les Urgences, en emmenant avec eux l'infirmière Sam Taggart. Celle-ci parvient à alerter à mots couverts le Dr. Abby Lockart, alors enceinte du Dr. Kovac. Mais les choses tournent mal, et une terrible fusillade éclate à l'accueil des Urgences! Les malfrats parviennent à prendre la fuite, non sans avoir enlevé Sam et son fils Alex. Alors qu'elle tente de soigner Jerry, le réceptionniste des Urgences qui a été blessé, Abby se rend compte qu'elle perd du sang. Elle s'écroule alors à terre, hors de la portée de ses collègues, et se vide de son sang, sous les yeux paniqués du Dr. Kovac, impuissant puisqu'il est toujours attaché et baillonné... Angoisse, angoisse!

Saison 15 - épisode 7 - "Guéris-toi toi-même (Heal Thyself)"

 

retourgreene.jpg

Cet épisode de le dernière saison nous révèle, lors d'un flash-back, que le nouveau chef des Urgences, le Dr. Cate Banfield, a eu un fils et qu'il est décédé alors qu'il était tout petit. Qui avait tenté de le soigner à l'époque, au Cook County? Le Dr. Mark Greene, qui revient donc dans cet épisode à la faveur de ce flash-back. L'épisode est très émouvant car l'histoire du Dr. Banfield est dramatique, et parce qu'il nous permet de revoir des anciens de la série: outre Mark Greene, Kerry Weaver et Robert Romano apparaissent également dans le flash-back, ouvrant le bal des retours des anciens dans l'ultime saison de la série...

Saison 15 - épisode 19 - "Le Bon Vieux Temps (Old Times)"

 

oldtimes.jpgoldtimes2.jpg

Le retour de 4 personnages centraux de la série! A l'occasion de cet épisode, Le Dr. Neela Rasgotra et l'infirmière Sam Taggart partent pour Seattle pour aller chercher des organes qui doivent être greffés dans différents hôpitaux de Chicago. Mais, si vous avez bien lu ce qui a précédé, 2 piliers de la série travaillent désormais à Seattle: et l'on retrouve donc avec bonheur le Dr. Ross et Carol Hathaway, qui mettent tout en oeuvre pour convaincre une grand-mère (interprétée par la formidable Susan Sarandon) d'autoriser qu'on débranche son petit-fils cliniquement mort pour qu'il puisse donner ses organes. Autre surprise de l'épisode: à qui doit aller l'un des organes ainsi prélevé? Au Dr. John Carter, qui a besoin d'une greffe de rein (une des nombreuses conséquences de son agression dans la saison 6...). Pour l'occasion, on retrouve également avec plaisir le Dr. Benton, qui avait quitté la série lors de la saison 8, et qui vient soutenir Carter, son ancien étudiant! Et il n'a rien perdu de son mordant! Tous ces retours font plaisir à voir, et on regrette que les rôles des anciens ne soient pas plus développés. Mais ne boudonc pas notre satisfaction: cet épisode est une vraie réussite, et il ne donne qu'une envie, celle de revoir la série depuis le début!

 

Après 15 ans de bons et loyaux et services, on dit donc "au revoir" à la série, le coeur un peu serré quand même... Et bien contents de se rendre compte qu'en 15 ans, la série a toujours su rester de haut niveau!

Que dire alors, si ce n'est "merci"?

NFS, Chimi, Mafiou, Iono...

 

 

17:43 Publié dans Série TV | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : urgences, er, 15 saisons

dimanche, 16 août 2009

Retour de Bretagne...

Je suis revenu de vacances... et, y a pas à dire, les Bretons sont très doués pour nous faire passer des bons moments! On y retourne l'année prochaine?

 

drapeaubzh.gif
Mafiou, encore une petite part de kouign-amann?

 

 

vendredi, 07 août 2009

Y a pas que la conquête de la Lune qui compte, hein!

gb_tetris.gif2009, ce n'est pas uniquement le 40ème anniversaire du 1er pas sur la Lune, figurez-vous!

2009, c'est aussi le 20ème anniversaire de la Game Boy! Ca ne nous rajeunit pas tout ça, les enfants...

Ceci dit, cette petite machine, que moi et tant d'autres ont vu naître et évoluer, mérite bien ce petit rappel, car je vous signale quand même que je possède toujours une Game Boy first génération, et qu'elle fonctionne toujours très bien! C'est de la qualité ça, monsieur!

Alors, pour fêter l'événement, je pourrais vous narrer l'historique de la machine, et vous proposer moultes vidéos et photos en rapport, mais je me dis que pour ça, il y a wikipédia et les sites spécialisés... (bon, chuis un peu fainéant aussi...z'avez vu l'heure en plus?).

Non, à la place, je vous propose 2 clips purement "fin des années 80", sortis donc en 1989 (vous voyez le rapport avec la Game Boy?).

Je vous laisse donc avec "Sowing the seeds of love" de Tears for Fears et "Worlds apart" de Cock Robin. C'est sûr, ce ne sont pas leurs moins bonnes chansons!

Happy Birthday, GB!

 



Tears for Fears - "Sowing the seeds of love"

Cock Robin - "Worlds apart"

Mafiou Advance

mercredi, 05 août 2009

Cui cui... sprotch!

oiseaudeath.jpgLes oiseaux, ça sert à rien, sauf à nous emmerder (au sens propre comme au sens figuré!).

Qu'est-ce qui me prend d'en vouloir comme ça à ces enfoirés à plumes, me direz-vous? Si vous saviez, mes pauvres amis...

Déjà, quand j'ai emménagé dans mon appartement, il y a de cela quelques années, je me suis rendu compte que le locataire précédent nourrissait les oiseaux s'aventurant près de mon immeuble. Quelle ne fut donc pas ma surprise de découvrir un balcon ruiné de merdes de pigeons, ainsi que plusieurs nids, bien pourvus en oeufs comme il faut. Un petit coup de file à l'agence propriétaire de l'immeuble, un petit passage d'une société de nettoyage, et disparues les crottes d'oiseaux! L'histoire aurait pu s'arrêter là, mais non! C'eut été trop simple! Parce qu'une fois que les pigeons sont habitués à un endroit, c'est quasi-mission impossible de les déloger! Autrement dit, il n'a pas fallu bien longtemps avant que mon balcon soit re-dégueulassé par les pigeons démoniaques!

Bien sûr, dans mon immeuble, je ne suis pas le seul à subir ces nuisances, et plusieurs réclamations sont remontées jusqu'à l'agence. Le problème a tout de même été pris au sérieux, et plusieurs solutions ont été envisagées, y compris le lâcher de faucons. Dommage que cette dernière solution n'ait pas été retenue, j'aurais adoré voir le prédateur déglinguer les pigeons en plein vol! A la place, c'est la solution "soft" qui a été retenue: pose de fils anti-pigeons sur les balcons et les fenêtres, ainsi que quelques pics embroche-nuisibles. Malheureusement, je n'ai pas encore eu l'honneur de retrouver un pigeon empalé sur l'un de ces pièges... Quant aux fils anti-pigeons, ils donnent à nos balcons une allure de cellule de prison, et ils sont complètement inutiles, puisque les fils ne sont pas suffisament rapprochés, et les pigeons passent à travers... Vous l'aurez compris, mon balcon ne risque pas de redevenir fréquentable de sitôt...

 

pigeon_apprenant.jpg

 

 

Comme si cela ne suffisait pas, figurez-vous que je me suis déjà fait chier dessus 2 fois par ces saloperies d'oiseaux. Une fois en vacances, au Portugal, où j'ai réussi de justesse à éviter le missile anal, qui a tout de même aterri sur mon sac à dos. Et une fois cette année, en juin, alors que je me rendais au meeting d'athlétisme de Villeneuve d'Ascq avec ma classe. Je marchais tranquillement à côté d'un de mes élèves, et SPROTCH!, en plein sur mon épaule. Et ce n'était pas le petit caca discret! C'était de la bonne grosse merde de pigeon, bien coulante et odorante! Et tout ça devant la quasi-intégralité de mes élèves, dont certains ont eu bien du mal à se retenir de rire (bande de sales gosses!).

Comment voulez-vous ne pas détester les oiseaux après ça? Enfonçons le clou avec cette dernière mésaventure qui m'a été racontée par Emilie, une de mes soeurs, et qui lui est arrivée il y a quelques jours. De bon matin, elle entend un drôle de bruit venant de sa chambre. N'écoutant que son courage, elle décide d'aller voir ce qui se passe, et se rend compte qu'un énOOOOOOrme oiseau a pénétré dans la chambre nuptiale! L'oiseau effrayé (bien fait!) vole partout, et mon beau-frère a bien du mal à le faire partir. Quelques coups de balai plus tard, l'animal indélicat finit enfin par déguerpir de la maison. Malheureusement, il aura déguerpi après avoir laissé quelques souvenirs, puisqe cette enflure d'oiseau a chié partout dans la chambre! Je vous laisse imaginer la tronche déconfite, et dégoutée, de ma soeur et de mon beau-frère...

Bon, tous les oiseaux ne sont pas à mettre dans le même sac, hein. Après tout, on se prend rarement une crotte d'autruche sur l'épaule, de même que les pingouins s'engouffrent rarement dans nos maisons pour les saloper! Non, c'est surtout tout ce qui ressemble de près ou de loin à un pigeon qui pose problème!

Mais moi, je suis non-violent, donc faut pas compter sur moi pour m'amuser au tir aux pigeons. Mais c'est pas l'envie qui m'en manque, croyez-moi!

Pour finir, je vous propose une vidéo qui reflète un de mes rêves... Bienheureuse la vieille dame mise en scène dans cette scène!

Mafiou, qui adore les chats.

mardi, 04 août 2009

Annie:1 - Pisseuse:0

tata yoyo 1981.JPGEt bien j'étais de très bonne humeur aujourd'hui! Oui oui! Et il m'a suffi de peu de choses pour l'être, figurez-vous!

Comme tous les jours, au réveil, je file sous la douche après avoir allumé la radio, systématiquement branchée sur VivaCité, une radio belge, seule radio que j'arrive à capter correctement dans ma salle de bain. Le mystère des ondes est parfois insondable... Et vas-y que je m'asperge la face, et vas-y que je m'savonne... Et soudain, le miracle a lieu: la radio diffuse

TATA YOYO, de l'éternelle Annie Cordy!

N'écoutant que le rythme qui me parcourait le corps, je me mets alors à me déhancher tel un diable, tout en m'aspergeant d'eau (ben oui, j'avais pas encore rincé tout le savon...).

Et voilà comment commencer une bonne journée!

Ca me rappelle d'ailleurs un débat houleux qui avait opposé  il y a quelques temps Seby (mon beau-frère) et moi-même à une jeune pisseuse de 16 ans, qui, du haut de sa poufiasserie, avait osé affirmer qu'Annie Cordy était, je cite, "ringarde" et qu'elle ne méritait pas autant de succès. Après avoir manqué de nous étrangler avec notre boisson en entendant cette hérésie, Seby et moi sommes bien sûr montés au créneau pour défendre Sainte-Annie!

Alors donc, à notre gauche, nous avions une jeune péronnelle greluchée de 16 ans, dont les seuls faits d'arme sont les suivants:

- être assidue à "Plus belle la vie", au point de regarder toutes les rediffusions quotidiennes du feuilleton, sur France 3 ET les chaînes belges.

- se lever chaque jour de vacances aux alentours de 16h30-17h, se traîner lourdement vers la cuisine pour avaler un petit-déjeuner déséquilibrée, puis se recoucher en attendant la rediffusion de "Plus belle la vie", donc.

- être fan absolue de la saga niaise "Twilight", et être persuadée que Robert Pattinson (mais si, celui qui meurt super mal dans "Harry Potter et la Coupe de Feu"!) est le meilleur acteur du monde.

- être persuadée qu'un cochon d'Inde vaut mieux que n'importe quel humain.

- dire à sa propre mère qu'elle "la dégoûte".

- s'habiller "ras-le-derche", et être persuadée que c'est très classe, en plus...

- et j'en passe...

A notre droite, nous avions MADAME Annie Cordy, dont les faits d'arme sont les suivants:

- plus de 600 chansons enregistrées, dont certaines qu'on ne présente plus.

- une trentaine de films.

- une dizaine de comédies musicales, dont certaines aux USA.

- une présence scénique indéniable (opérettes, cabarets, théâtre, grandes scènes parisiennes et internationales,...).

- un titre de Baronne, décerné par le Roi des Belges Albert II.

- 80 ans, dont 60 ans de carrière, et toujours une vitalité que beaucoup lui envie.

Bien sûr, inutile de vous dire qui sort largement vainqueur par KO définitif de ce face-à-face, il est vrai, complètement déséquilibré.

Ah la la, la jeunesse d'aujourd'hui... elle ne respecte plus rien...

Tiens, je m'reprendrais bien un pti coup de Tata Yoyo pour me remonter le moral!

Mafiou, brigade anti-pouf.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu