Avertir le modérateur

mardi, 27 octobre 2009

Muse - Ruled by secrecy

muse-ruled-by-secrecy.jpgComme quoi, ce ne sont pas forcément les plus connues qui sont les plus belles...

 

 

Mafiou, sur un nuage...

 

20:57 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : muse, ruled by secrecy

Les idées crétines de MaTante Sophie - épisode 1 (oui, parce qu'il y en aura surement d'autres...)

caddie.jpgVous vous rappelez de Sophie? Celle qui se plaignait qu'il y avait trop à lire sur mon blog, et qui a uniquement accepté de lire l'article la concernant? D'ailleurs, pour ceux qui ne se rappellent pas, cliquez ICI!

Et bien, samedi soir dernier, nous dînions dans un restaurant en compagnie de la-dite Sophie, LVO et du diabolique M. Wano. Resto dont le nom commence par "El" et finit par "...cho". Je ne sais pas ce qui me retient de vous balancer le nom de ce resto d'ailleurs, ça rendrait service à pas mal de monde de ne pas aller claquer 25 euros pour manger quelque chose de peu exceptionnel, attendre minimum 45 minutes entre chaque plat, déguster une glace fondue (ben oui, ils ont l'idée saugrenue de servir les glaces dans des coupes... chaudes...), et supporter des marmots qui courent partout en criant, sous l'oeil alcoolisé des parents... Bref.

Nous étions donc attablés, et, vu l'attente entre chaque plat, je peux vous dire qu'on a largement eu le temps de discuter! Et vlà-t-y pas que Sophie, comme à son habitude, nous raconte une de ses (més)aventures: elle était dans un célèbre hypermarché (avec un oiseau dans le logo), quand soudain elle entendit "La Macarena". Là, elle se tourne vers son mari, et lui propose de danser, avec la chorégraphie officielle et tout et tout... Son mari, après avoir serré l'arête de son nez entre 2 doigts en pensant bien fort "pauv'fille, elle va pas mieux...", a bien entendu refusé, en lui disant qu'il était hors de question qu'il se chope la honte devant tout le monde... Je ne vous cache pas la déception de Sophie, à qui le concept de honte est totalement étranger.

Elle aurait pu s'arrêter là, mais non! Sophie n'a peur de rien! Et elle nous a donc proposé de:

- se rendre dans cet hypermarché, connu également sous le nom de V2 (là, seuls certains chtis peuvent connaître...) le samedi 14 novembre dans l'après-midi,

- aller voir le monsieur qui met de la musique au rayon CD le samedi après-midi,

- lui demander de passer "La Macarena",

- et initier tous ensemble une chorégraphie collective, comme dans les pubs Afflelou.

Je ne sais pas ce qui m'a pris, mais j'ai dit oui... Alors que, moi, le concept de honte, je le saisis très bien, pour l'avoir pas mal pratiqué! Et surtout que je sais très bien que je n'oserais jamais faire ça devant tout le monde... J'ai déjà du mal à danser tout seul chez moi...

Y a pas à dire, cette Sophie, c'est une déglingos! La preuve: elle a même accepté (et avec enthousiasme, en plus) de participer au loto organisé par l'association des parents d'élèves de mon école! D'ailleurs, ce loto se passe aussi le samedi 14 novembre... Samedi 14 novembre, journée de la honte Sophienne???

Pour ceux que ça intéresse, voici les pas de la chorégraphie macarénienne:

 

1996_macarena.jpg

Ainsi que le clip officiel (avec cette gourdasse de Mya Frye, celle qui a inventé cette inimitable chorégraphie, son plus grand titre de gloire à ce jour, c'est vous dire...):

 

Mafiourena

lundi, 19 octobre 2009

Les bonnes blagues de Monsieur Glloq - suite

mimidrudru.jpgMa journée s'est terminée dans la joie et la bonne humeur, grâce au Bienheureux Michel Drucker. Ou plutôt devrais-je l'appeler Mimi Drudru, puisque c'est ainsi que l'appelaient les habitués du fameux dîner-spectacle "Au chat qui toussotte", où Mimi Drudru s'est produit pendant de longues années. Et oui, comme beaucoup de stars de la télé, il a connu une période de disette, et il fallait bien mettre du beurre dans les épinards, ma bonne dame... ah la la... tout n'est pas toujours facile...

Mais bon, le passé est le passé. Mais, de temps à autres, cet âme de saltimbanque rigolard refait surface chez notre bon vieux Mimi Drudru! Et, pas plus tard que ce soir, j'ai eu l'occasion d'entendre une de ses perles... que dis-je... un de ces diamants que d'aucun aurait tort de ne prendre que pour un simple trait d'esprit...

Je vous ai mis l'eau à la bouche, n'est-ce pas? Vous rêvez de connaître ce mini-sketch instantanément culte? Et bien, comme vous le savez, le Saint-Père-Mafiou a une âme altruiste, et il va vous l'offrir. Lisez plutôt (et puis vous pourrez lire Donald après, si vous voulez):

"(s'adressant à un de ces chroniqueurs)

- Et bien, merci Jean-Michel Duez, rendez-vous à l'Alpe!"

(Rires gras et sonores, applaudissements nourris, jets de strings pailletés)

Ah, sacré Mimi Drudru! Quand est-ce que tu nous fais un come-back au "Chat qui toussotte"?

Une petite chanson en ton honneur (à fredonner sur l'air de "Mimi Cracra"):

"Mimi Drudru

Les blagues il aime ça!

Tant pis si c'est nouille

Il s'en bat les c......!"

 

Mafiou, tremble, Jean Amadou!!!

samedi, 17 octobre 2009

She-wolf...

shewolf.jpgBen dis donc, je ne savais pas qu'elle pouvait se contorsionner à ce point...

En tout cas, c'est officiel, avec ce clip de "She-Wolf", Shakira ne va pas mieux...


Mafioooooouuuuuuuuuuuuuu!

 

02:48 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : shakira, she-wolf

mercredi, 14 octobre 2009

C'est la 100ème!!!

100.jpgOn ne s'en rend peut être pas compte quand on vient comme ça sur ce blog, mais figurez-vous que vous êtes en train de lire le 100ème article!!!

Incrédible, non? 100 articles aussi indispensables que:

- le commentaire composé d'une interview de Corinne Touzet,

- les mésaventures culinaires du père Mafiou (featuring ze gratin de salsifis, ze camembert odorifère, ze plat qui a parti,...),

- l'historique de la tarte, agréée par l'Amicale des Historiens (très) Amateurs,

- des chopages de honte divers et variés,

- des "tout" et des "rien",

- des blagues inimitables (et inimitées, d'ailleurs...),

- des analyses caustiques et éclairées de films et de séries TV,

- et j'en passe...

Mais ce rapide résumé ne serait pas complet sans une subtile allusion au...

FAMEUX CONTE DU LUNDI!

Après tout, cet instant privilégié avec le Père Mafiou et ses amis de la Mare aux Fées a largement contribué à la renommée internationale de ce blog. Et comme 100 articles, ça se fête, je me suis dit "quoi de mieux qu'un retour exceptionnel et exclusif du Père Mafiou dans ses bonnes oeuvres?".

C'est donc parti pour un "All-new and special"

CONTE DU LUNDI MERCREDI! (Ben oui, regardez la date en haut...)

contes_emmeles_nesk.jpgBonjour, les choupinets inespérés de la bonté divine!

- Bonjour, Père Mafiouuuuuuuuuuuuuuuuuu!

Ca fait un bail qu'on ne s'est guère vu! Vous ai-je manqué, mes chatounets irisés de bonheur mielleux?

- Oh oui, Père Mafiouuuuuuuuu!

Et bien, soyez rassuré, Père Mafiou est là pour combler votre manque en conte fantastique et baigné d'amour romanesque.

Mais... mais... il manque quelqu'un pour ouïr mon historiette enchantée... Flémar le Homard n'est pas là?

- Si, si... mmmff... mmmff... Je suis là Père Mafiou! Désolé, je suis un peu essouflé, mais je suis parti de chez moi quelque peu en retard!

Tiens donc, et pourquoi ça?

- Ben j'ai pris mon petit déjeuner, comme tous les matins, et je me suis aperçu qu'il y avait écrit "concentré" sur ma bouteille de jus d'orange!

Je vois... dis donc, Flémar, tu ne serais pas parent éloigné d'Emile le Crocodile?

- Ah non, pas du tout. D'ailleurs, je ne passe pas mes journées à pleurer pour un rien, moi!

Il est vrai, mon bon.

- Je dirais même que, dans l'absolu, je crois être l'animal le plus heureux!

Et bien donc! Comme tu y vas! Et qu'est-ce qui te donne cet optimisme insolent?

- Ben, après tout, je suis le seul animal dont on suce encore la queue alors qu'il est mort!

Euh... Ahem... Oui, bon, vu comme ça... Mais si nous passions à notre...

- BUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII!

Et m... zut, voulais-je dire... Revlà Emile et ses soucis lacrymaux... Que se passe-t-il, encore et encore, mon pauvre Emile?

- Buiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii! C'est encore Saqued'din le chien qui ne fait rien qu'à se moquer de moi! Buiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!

Allons bon... Et que t'a-t-il dit cette fois-ci?

- Il passe son temps à dire à tout le monde que je suis un alligator!!! Buiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!

Oui, oh, tu sais, Emile, c'est caïman la même chose...

- BUUUUUUUUUUUUUUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII!!! (vlam! - porte qui claque-)

La susceptibilité d'Emile n'a d'égale que sa naïveté... Changeons-nous plutôt les idées avec notre conte tant attendu.

Aujourd'hui:

Diguedon le Chaperon et Relou le Loup

On ne le sait pas assez, mais le Petit Chaperon Rouge s'appelle Diguedon. Non pas que ça ait une importance cruciale dans l'histoire, mais ça va quand même plus vite à écrire que "Le petit chaperon rouge"...

Diguedon , donc, comme elle semble n'avoir que ça à faire de ses journées, décide de se rendre chez sa Mère-Grand pour lui apporter une tarte aux concombres (c'est pas bon, hein????), un pot de margarine (oui, Mère-Grand fait du cholestérol, elle n'a plus droit au beurre) et le dernier "Nous Deux" (Mère-Grand adore y faire les mots-croisés...).

Et voilà notre Diguedon partie dans la forêt, sifflotant telle une péronelle et sautillant telle une sauterelle.

Soudain, Diguedon aperçoit Relou le Loup tapi derrière un fourré... "Oh, comme vous avez de grands yeux!", lui dit-elle, et, ô surprise!,  c'est Relou qui s'enfuit en courant!

Interloquée, Diguedon se décide tout de même à poursuivre sa route dans la forêt, sifflotant telle une jouvencelle et sautillant telle une gazelle.

Soudain, Diguedon surprend Relou caché derrière un arbre! "Oh, comme vous avez de grandes oreilles!", lui dit-elle, et, aussi incroyable que cela soit, Relou détale une fois de plus sans demander son reste!

De plus en plus abasourdie par la réaction du Loup, Diguedon ne renonce pas à continuer son chemin à travers bois, direction "Granny's House". Et la voilà repartie de plus belle, sifflotant comme une donzelle, et sautillant comme... euh... comme une 4L (on fait ce qu'on peut, hein...).

Soudain, Diguedon semble reconnaître Compère Relou le Loup, cette fois-ci caché derrière le massif de roses de Mère-Grand! "Oh, comme vous avez de grandes dents", lui dit-elle!

Alors Relou se met à hurler: "Mais c'est pas vrai! On peut vraiment pas chier tranquille, ici!"

Et oui, les amis, comme le dit le proverbe bien connu, "il ne faut pas se fier aux habits de l'ours!". Ou quelque chose comme ça...

J'espère que vous avez apprécié mon remarquable fabliau! Je ne saurai vous donner rendez-vous pour un prochain conte du lundi, mon emploi du temps étant très chargé ces temps-ci! Mais dites-vous qu'un événement exceptionnel... est toujours exceptionnel!

A bientôt, les compagnons de l'altruisme bienheureux!

 

Et oui, que d'émotion à la lecture de ce conte mercrediesque! C'était l'bon temps, les aminches!

Il est temps de refermer cette 100ème note, et pourquoi pas avec une vidéo? Un petit florilège Youtube pour fêter la 100ème, ça me semble logique, vu le nombre de fois où j'ai piqué des vidéos sur ce site!

Rendez-vous pour la 101ème!

One-Hundred Mafiou




 

 

lundi, 12 octobre 2009

Buiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!

VOMI.jpgVendredi soir, toujours, avec mes soeurs (Gaëlle et Emilie) et ma cousine (Anne), on regarde Koh-Lanta. On assiste même à la meilleure émission de la saison, puisque c'est celle où les candidats doivent manger des gros vers blancs dégueulasses pour gagner une épreuve. Là, petite nouveauté réjouissante, les producteurs psychopathes ont rajouté un autre mets à déguster: des gros yeux de poisson bien gluants (et énormes, cela dit au passage...).

C'en est trop pour mes soeurs et ma cousine, qui, avant même que l'épreuve ne commence, poussent des cris de dégoût. Je ne vous raconte même pas quand le 1er candidat met le gros ver blanc qui se tortille dans sa bouche... Ou plutôt si, je vous raconte, parce que j'ai droit, en tant que seul spectateur qui regarde la scène, à ça:

"- Oh non, Mafiou, comment tu peux regarder ça? c'est dégueu...

- Bah, c'est de l'insecte, c'est rien, c'est des protéines...

- Beurk, on peut pas regarder! Et toi t'es pas normal de regarder ça, hein! Alors , keskispasse?

- Ben là, il vient de manger le ver, et y a un gros filet de bave gluant qui vient de gicler...

- Oh NON!!! Tais-toi, c'est gerbant!! Et, maintenant keskispasse?

- Ben là, il met un gros oeil de poisson dans sa bouche, il est au bord du vomi...

- Mais tais-toi, on t'a dit!!! C'est vraiment horrible! Et keskispasse maintenant?

- Ben c'tà dire que faudrait savoir ce que vous voulez, hein... "

Ceci dit, pour leur défense, c'est vrai que c'était vraiment dégueulasse. Le coup de l'oeil de poisson (vu la taille du truc, c'était surement un oeil de baleine...), faut le dire, fallait avoir le coeur bien accroché.

Mais ça n'a aucune commune mesure avec la défunte émission "Fear Factor", déjà présentée par Denis Brognart à l'époque, et qui n'avait pas son pareil pour proposer des dégustations de trucs diabolico-vomitifs. J'ai le souvenir d'un mangeage cauchemardesque d'oeil d'autruche. Déjà, un oeil d'autruche, c'est énorme (presque autant que l'oeil de poisson...). Ensuite, pour le manger, il fallait le craquer comme un oeuf dur pour en avaler le contenu gluant à souhait. Comme l'aurait dit Thérèse à Monsieur Preskowicz, "y a comme une 2ème couche à l'intérieur...".

Mais le top de l'horreur Fear Factoresque, c'est sans conteste la dégustation de testicules de mouton. Alors là, on tient du grand retournement d'estomac! Déjà, on n'imagine pas qu'un mouton tout mimi puisse avoir des couilles de cette taille! Et, pour couronner le tout, les candidats se rendent vite compte que le truc est immangeable, la faute à un goût qui ferait passer le Klug de Monsieur Preskowicz pour une pâtisserie Lenôtre.

Jugez par vous-mêmes avec cette vidéo. Je vous préviens, c'est difficile à supporter, le dégoût des candidats étant très communicatif. Mention spéciale à la dernière candidate, qui a bien du mal à cacher son envie de vomir... Vous voilà prévenus!

 

 

Mafioubeeeuuuuuaaaarrrggllll....

dimanche, 11 octobre 2009

The terrible curse of the boy's bands...

RIP.jpgVendredi soir dernier, extrait d'une conversation entre mes 2 soeurs (Gaëlle et Emilie), ma cousine (Anne) et moi (le Saint-Père-Mafiou):

"Saint-Père-Mafiou: - Bah... il ne se passe pas grand chose dans le monde en ce moment...

Emilie:- Non, c'est vrai, vous avez raison, mon très cher Saint-Frère-Mafiou...

Gaëlle: - Même pas un petit décès de célébrité?

Anne: - Bah non, depuis Filip des 2Be3, rien de rien..."

Ce matin, je me rue sur le site d'informations 20minutes, et que lis-je? Stephen Gately, l'un des Boyzone (oui, je sais, moi aussi y a fallu que je réfléchisse pour me rappeler qui c'était...), est mort mystérieusement hier. Une mort qui n'est d'ailleurs pas sans rappeler celle du Filip pré-cité par Cousine Anne...

Après Michael Jackson, des Jackson 5, Filip, des 2Be3, et Papy René, des Musclés, je pense qu'on peut officiellement annoncer qu'une malédiction frappe les boy's bands...

Quelque chose me dit que Robbie Williams ne va pas tarder à y passer...

Mafiou, oui je sais, Sim ne faisait pas partie d'un boy's band...

samedi, 10 octobre 2009

La rentrée des séries! (épisode 3 - spécial "ça commence par un D")

dexter-saison-4-pourquoi-est-si-mechant-parce-L-2.jpeg3ème partie de ce bilan de la rentrée américaine des séries TV que nous chérissons tant, malgré l'excellence de nos "Julie Lescaut", "Plus belle la vie" et autre "Joséphine Ange gardien"...

Et le hasard veut que les 3 séries dont je vais vous parler commencent toutes par la lettre D! Incrédible, non? La vie est parfois bouleversante de surprises!

Commençons par "Dollhouse", qui entame sa 2ème saison. C'est en soi un petit miracle, car la série devait normalement être annulée à la fin de la 1ère. Grâce à l'acharnement des fans américains, une 2ème saison a pu être lancée in extremis, avec pour conditions de réduire le budget et de faire une courte saison (13 épisodes donc). Et c'est donc cette saison "naufragée" qui a débuté le 25 septembre dernier.

Pour tout dire, cette nouvelle saison commence de manière très classique, en reprenant l'intrigue là où elle s'était arrêtée lors du 12ème épisode de la 1ère saison. On aurait pu croire que la 2ème saison se déroulerait dans le futur, comme nous le laissait supposer le véritable dernier épisode de la saison précédente (le 13ème, uniquement disponible sur l'édition DVD). Il n'en est rien.

dollhouse_joss_whedon_Eliza_Dushku_7_episodes_2.jpgDu coup, on retrouve Echo, notre "poupée" (ou Active) favorite, toujours bien interprétée par Eliza Dushku, au prise avec ses souvenirs des différentes personnalités qu'elle a endossées. L'agent Ballard, maintenant au service de la Dollhouse, s'est promis de tout faire pour l'aider à redevenir Caroline, celle qu'elle était avant d'être "programmée" par Topher. La mystérieuse Adelle (dirigeante de la Dollhouse) semble entretenir un lien particulier avec Victor, l'un des Actifs, lacéré au visage par Alpha, l'Actif rebelle et sanguinaire, désormais évanoui dans la nature. Quant au Dr. Claire Saunders, elle a bien du mal à gérer le fait d'avoir été une Active agressée par Alpha, puis "programmée" avec la personnalité du vrai Dr. Saunders, tué par ... devinez qui?... Alpha, bien sûr. Compliqué, vous dites? Ben oui, surtout si on n'a pas vu la série.

Et c'est bien là le problème... Aux USA, à l'heure qu'il est, les audiences sont au plus bas, et la série est encore une fois menacée d'annulation. La faute, sans doute, à un scénario parfois obscur pour ceux qui n'auraient pas, ou peu, suivi la 1ère saison. Impossible de comprendre quelque chose à ce qu'on voit si on n'a pas vu les épisodes précédents. Du coup, cette saison ne permet pas d'accueillir de nouveaux spectateurs. Tant mieux pour les fidèles, qui, eux, comprennent tout, et trépignent de bonheur à l'idée de savoir ce qui va arriver à ce petit monde. Tant pis pour ceux qui prennent la série en cours de route, et la quitte aussi rapidement... Pour ma part, je fais plutôt partie de la 1ère catégorie. Je continue donc de suivre la série, tout en pensant que ce début de saison est somme toute très classique. Que nous réserve la suite, si suite il y a ?

desperate-housewives-saison-6.jpgDébut de 6ème saison très classique aussi pour "Desperate Housewives". On retrouve tous nos personnages tels qu'on les avait laissé lors de la 5ème saison. Bree continue donc son aventure extra-conjugale dans le dos d'Orson, mais a bien du mal à l'assumer. On apprend également qui Mike a finalement épousé. Susan ou Katherine?  Et, en fin de compte, la réponse est réjouissante, car ça va peut être permettre au personnage de Katherine de reprendre un peu d'épaisseur. Juste retour des choses après le ratage de la 5ème saison à son niveau... Lynette avait appris qu'elle était enceinte de jumeaux. Moi qui craignait un arc narratif autour des "tracas d'une femme enceinte" (et donc une série d'épisodes peu intéressants), je ne peux que féliciter les scénaristes pour la manière dont ils traitent cet élément de l'histoire (traitement pour le moins inhabituel,il faut dire). Une fois de plus, Felicity Huffman truste les meilleures scènes de l'épisode. Du côté de Gaby et Carlos, les choses sont un peu plus légères, puisqu'on les retrouve aux prises avec Ana, l'ado insupportable qu'ils ont recueillie. Bonne nouvelle, si on peut dire, car Ana est toujours aussi imbuvable. Ce qui donne lieu à quelques scènes tour à tour drôle et émouvante avec le personnage de Gaby. Enfin, c'est avec un plaisir non dissimulé qu'on voit le retour dans la série du personnage de Julie, la fille de Susan. D'autant que Julie sera l'élément principal du cliffhanger de l'épisode... Mais, j'oubliais, qui dit "nouvelle saison" dit "nouveaux locataires à Wisteria Lane"! Et ces nouveau locataires (papa + maman + ado rebelle), comme d'habitude, ont un secret à cacher, et qu'il nous faudra découvrir avant la fin de la saison... Au vu des scènes de ce 1er épisode (et notamment le dos lacéré/brûlé de la maman), ce secret a l'air bien glauque...

Au moment où j'écris ces lignes, j'ai déjà visionné le 2ème épisode, et, ô surprise, notre chère Mme MacCluskey a ... un fiancé! V'là autre chose! Bref, début de saison classique, de bonne tenue. Vite, la suite!

dexter_big.jpgOn termine cet article avec notre bon vieux "Dexter", maintenant dans sa 4ème année! J'y allais un peu à reculons, dans cette nouvelle fournée d'épisodes... Et bien, soyez rassurés, cette nouvelle saison commence très bien! Dexter, maintenant marié, propriétaire d'une grande et belle maison de banlieue, et père de 3 enfants (dont un nouveau-né), a bien du mal à gérer sa nouvelle vie, et surtout à la concilier avec son boulot nocturne de serial-killer. Ce qui nous donne d'ailleurs droit à une hilarante parodie du générique d'ouverture (style "Dexter noue ses lacets... qui cassent / Dexter met son t-shirt... avec une grosse trace de vomi de bébé). Dès le début de l'épisode, on a aussi droit à une scène de meurtre insupportable, interprétée par le glaçant John Lithgow, qui va donc devenir LE serial-killer maléfique de la saison. Et au vu de cette 1ère scène de meurtre, ça promet... Tout va bien, donc, pour cette 4ème saison, qui rehausse sans peine le niveau de la précédente. Là encore, vite, la suite!

To be Mafioued...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu