Avertir le modérateur

vendredi, 25 décembre 2009

L'esprit de Noël (oui, enfin... faut l'dire vite...)

Pere_noel.jpgOuh la... lendemain de réveillon... c'est dur. J'ai pas trop envie de me prendre la tête en cette journée de la Saint-Noël.

Du coup, quoi de mieux qu'un bon petit visionnage d'une émission de TF1, histoire que mon cerveau ne surchauffe pas?

Je me suis donc installé devant une émission prometteuse: "la bataille des générations"!

Prometteuse, déjà, parce qu'elle est présentée par Nikos. Ca démarre bien... Nikos, qui a été chroniqueur pour Christine Bravo avant de présenter la Star Ac'. Déjà, là, tout est dit. Quand on pense que ce gars était, soit-disant, un journaliste renommé tout ce qu'il y a de plus sérieux en Grèce, et qu'il a préféré venir présenter de la merde en France... Faudra qu'on m'explique.

Prometteuse également grâce au principe même de cette émission: c'est la guerre entre les années 80 et les années 2000! Il faut voter pour la meilleure décennie, images d'archives à l'appui. On a droit à un défilé d'images représentant ces 2 décennies. Exemple: la télé-réalité, ou encore la mode des comédies musicales pour les années 2000. Je vous donnerais bien un exemple pour les années 80, mais l'émission est tellement merdique que je préfère écrire cet article pendant que l'émission passe. Là, en ce moment, j'entends dans mon salon l'insupportable Daniel Levy qui s'époumonne et trémolote de la voix en chantant "L'envie d'aimer", de la comédie musicale "les 10 commandements"... ça vous donne une idée du niveau de l'émission.

Prometteuse grâce aux invités présents. Comme vous pouvez l'imaginer, on est sur TF1, donc on a droit à de la grosse star à rayonnement international: Eve Angeli, Jean-Luc Lahaye, Titoff (avec une magnifique teinture blondasse...), Jérôme Commandeur (il paraît que c'est un comique...), Jacky, Laurent Petitguillaume, Véronique et Davina, mais sans Davina, et j'en passe... Vous le constatez, c'est du lourd, et même du très lourd...

Parfois, un invité "exceptionnel" vient chanter sa chanson en plateau, et tout à l'heure on a eu droit à Zouk Machine, qui a interprété devinez quoi? "Maldon", bien sûr! Ben oui, c'est pas difficile, c'est leur seul tube. A chaque fois que le groupe est invité, c'est pour chanter cette chanson là. Vous me connaissez, je n'ai pas la critique facile, et je me suis donc rué sur internet pour vérifier que les 3 chanteuses de ce groupe avaient chanté d'autres chansons connues dans notre contrée. Le constat est sans appel: je n'ai trouvé qu'une seule chanson qui me dit vaguement quelque chose... Bon, c'est pas du chef d'oeuvre non plus, mais je me dis que, tant qu'à faire, autant qu'elles chantent celle-là la prochaine fois qu'elles seront invitées, ça changera!

Ou alors, pour faire original, les Zouk Machine peuvent aussi reconstituer un fameux quatuor qui n'a pas eu le succès mérité: j'ai nommé le "Zouk machine + Dorothée":

 

Les puristes auront bien sûr apprécié le "hallelujah Club Dorothée" au début de la vidéo (parfois, on croit rêver...).
En tout cas, tout ceci aura eu raison de ma patience. Il reste 1 semaine à TF1 pour prendre une bonne résolution: ne plus diffuser de caca à la télévision. C'est pas gagné...
Moi, je crois à l'Esprit de Noël. Et je suis sûr qu'il n'est pas sur TF1 le vendredi soir...
JOYEUX NOEL à TOUS!!!!!
Hallelujah, Mafiou!

 

lundi, 21 décembre 2009

LOL! MDR! PTDR!!!

Mort-de-rire_432_320.jpgTiens, et si on disait du mal?

Rien de plus facile, puisque j'ai regardé la télé hier. Ben oui, on y trouve toujours matière (fécale) à cracher du venin!

C'est ainsi que je suis tombé sur "Les Stars du Rire", émission dite "humoristique" présentée par Patrick Sabatier. Déjà, là, ça va pas. Humour... Patrick Sabatier... C'est un peu comme si on faisait rimer "élégance" avec "Patrick Sébastien"... une hérésie, donc.

1ère chose qui m'a interpellé: la vitesse à laquelle se succédaient les invités de l'émission. Pas le temps de dire au revoir à Franck Dubosc que débarquait Anne Roumanoff... Bon, en fait, j'ai mis du temps à comprendre qu'il s'agissait d'un best-of. D'où la sélection de morceaux choisis, censés représenter ce qui s'est fait de plus drôle cette année chez nos amis les comiques. Ben au vu de ce "best-of", le moins que l'on puisse dire est que l'année a sacrément été minable niveau humour!

Déjà, lorsqu'on a un plateau qui rassemble Roland Magdane et Jean-Yves Lafesse, on peut se poser des questions. Patrick Sabatier enfonce le clou en énonçant, plein de fierté, que, si on devait retenir 2 éléments de la carrière de Roland Magdane, ça serait: son trophée de meilleur humoriste obtenu au début des années 80 à ... Los Angeles... ("c'est le seul Français à l'avoir obtenu!", rajoute-t-il, ne se rendant pas compte qu'il ridiculise encore plus notre pauvre Roland, dont on entendait clairement les fesses qui faisaient bravo...). Et le 2ème élément à retenir, ça serait donc son trophée de vainqueur mondial de pétanque. Bon, ça, c'était pour faire de l'humour. Et ça a bien fait rire Roland Magdane. Mais que lui, en fait. Ce dernier, voulant se mettre au niveau du présentateur, conclut son apparition par un brossage de manche en règle, en remerciant Patrick Sabatier de permettre l'existence d'une telle émission, qui permet aux humoristes de venir "se défendre" (je cite) sans avoir "à s'asseoir à 3 autour d'une table pour parler inutilement". Seul problème: ça faisait bien 10 minutes qu'ils étaient assis à 3, à parler inutilement... Bon, soit, ils n'étaient pas autour d'une table. C'est toujours ça de gagné...

L'émission continua de plus belle, et mit à rude épreuve mes zygomatiques, devant un parterre d'humoristes chevronnés tels Eric Antoine, un concurrent malheureux de "Incroyable Talent", qui mêle magie et humour dans ses spectacles. Mais comme il n'est très bon ni dans l'un ni dans l'autre... Patrick Timsit a refait surface, également, toujours en débitant ses sketchs en tirant à mort sur sa voix. C'est simple, quand il parle, j'ai mal à la gorge pour lui. Et quand il tente une bonne vanne, j'ai honte pour lui, aussi... Oui, je suis très empathique, que voulez-vous.

Et puis, bien entendu, nulle émission d'humour ne saurait se passer de cette déesse du rire, ce cette reine de la gaudriole, que dis-je... de cette impératrice de la pisse-culotte, j'ai nommé... Anne Roumanoff.

Alors là, faut qu'on m'explique. Ca fait tout de même plus de 20 ans que la Roumanoff nous gratifie de ses sketchs. Pour dire, je me rappelle qu'elle n'était déjà pas drôle dans "La classe", avec son insupportable "Bernadetteuh, calmeuh-toi" (faut le dire avec l'accent du sud). Et là, année 2009, on bouffe du Roumanoff à toutes les sauces! Elle passe en boucle sur le câble (Paris Première et Direct 8 rediffusent ses spectacles à outrance), on lui fait des émissions spéciales sur les chaînes hertziennes, on la décrit comme la plus grande humoriste féminine de ces dernières années... Pour dire, une émission de France 2 qui lui était consacrée a même battu en audience "La bataille des chorales" sur TF1! Fait rarissime, comme on dit chez TéléStar! Bon, ok, "la bataille des chorales", c'est nul à chier. Mais quand même! Entre la peste et le choléra, on a le droit de ne rien choisir, non?

Et Patrick Sabatier qui en fait une invité d'honneur des "Stars du rire"! On a même eu droit au nouveau domaine de prédilection de Anne Roumanoff: le sketch à analyse politique... Comment vous dire... Anne Roumanoff qui fait des sketchs politiques, c'est un peu comme Jean-Pierre Coffe qui présente une recette de cuisine raffinée. Ca colle pas. C'est pas compliqué, sa meilleure phrase lors de ce sketch, c'est "y a pas que l'argent dans la vie, y a aussi le pognon". Hilarant. Elle nous a ressorti aussi la comparaison "Sarkozy/Cassoulet" (une petite saucisse avec plein de fayots autour), réplique considérée comme le summum de l'impertinence politique (par les pensionnaires des maisons de retraite, sans doute). Tremble, Coluche! Anne Roumanoff prend ta relève! Et je vous promets que le public est écroulé de rire, à la limite de la standing-ovation, à chacun de ses jeux de mots. C'est pas possible, ça doit être truqué...

En tout cas, pour moi, ce "succès retrouvé" est plus que douteux, parce que son style de sketch n'a pas évolué d'un iota depuis 20 ans (si l'on excepte les fameux sketchs à analyse politique...). Si ce n'était pas terrible il y a 20 ans, pourquoi ça serait génial maintenant? Le public français choperait-il de plus en plus un goût de merdasse? Ou alors c'est parce que Muriel Robin et Florence Foresti ne font plus grand chose en ce moment... je sais pas...

Pour en rajouter une louche dans la lourdeur, ils nous font ensuite débarquer le co-auteur des sketchs de Anne Roumanoff: Bernard Mabille, qui n'a eu aucune difficulté à paraître plus drôle que la Roumanoff. Il faut dire qu'il débite ses horreurs sur un ton désabusé qui fait des merveilles. (je rêve, ou je viens d'écrire quelque chose de gentil???)

Bon, je vais être honnête, je n'ai pas réussi à aller jusqu'au bout de l'émission. Et je me dis que ce n'est peut être pas plus mal... Le pire, c'est de se dire que c'est ce qui représente l'état de l'humour français de cette année. Et histoire de bien nous mettre les boules, l'émission proposait aussi des extraits d'anciens sketchs, de Thierry Le Luron par exemple. Histoire de nous montrer ce qu'on n'aura plus...

Allez, pour finir, un petit sketch  de Coluche, "Fâché avec tout le monde", où il dit du mal de plein de gens connus! Mais pas d'Anne Roumanoff, bizarrement...

Mafiou, fâché avec Anne Roumanoff...

mercredi, 16 décembre 2009

Prenez un Palmito, Mélanie!!!

CREPES-INDUSTRIELLE.jpgCa y est, je suis quouasiment sûr d'avoir une nouvelle lectrice pour mon blog!

Ce qui est étrange, c'est qu'elle n'ait pas entendu parler de mon blog avant, étant donné qu'il est renommé de manière plus ou moins internationale... Mais bon, comme dirait l'autre, mieux vaut tard que le contraire de toujours!

Pour faire honneur à cette néo-lectrice, qui s'est presque mise à genoux pour avoir l'adresse de mon chef-d'oeuvre, j'ai donc décidé de lui consacrer cet article, un peu comme je l'avais fait avec MaTante Sophie, il y a quelques mois (pour les distraits, cliquez ICI!).

Parlons donc de

Ses Lanies!

Oups! pardon... de

Mélanie! (ça commence fort!)

Mélanie qui, contrairement aux idées reçues, n'est absolument pas fan de Palmito, est une instit qui travaille dans mon école, mais du côté Maternelle. Oh la, j'entends déjà les mauvaises langues qui la traitent de feignasse qui ne fout rien de ses journées et qui ne pense qu'à faire la sieste avec ses élèves! Teu teu teu! Je ne mange pas de ce pain-là, et sachez avant toute chose que Mélanie est un modèle de courage et d'abnégation, qui aurait beaucoup à montrer à certains instits du niveau élémentaire! (comment ça, je brosse la manche? mais pas du tout!).

Vous vous rendez déjà compte que cette personne gagne à être connue, n'est-ce-pas? Laissez-moi continuer avec 2 ou 3 choses que vous devez savoir sur Mélanie...

1) Mélanie est tout à fait désagréable.

Figurez-vous que, après avoir mis 6 mois à échanger nos premières paroles, elle a commencé par me balancer en pleine tronche: "toi, la première fois que je t'ai vu, je pensais que tu étais un fameux connard!".

Bon. Je ne vous cache pas que, ce jour-là, le sourire innocent qui illuminait mon auguste visage a vite disparu, et j'ai dû me retenir pour ne pas lui balancer ma salade concombres-tomates à travers la face (surtout que je n'avais que ça à manger, et que la renommée de ma salade concombres-tomates est au moins aussi importante que celle de ce blog, c'est vous dire...).

2) Mélanie se réclame Bio... un peu comme Luc Besson qui se réclamerait auteur de cinéma intello...

Un jour, j'avais ramené un coca light, que je dégustai en salle des maîtres. Mélanie, étant désagréable (relisez le 1), me balance comme ça: "peuh...ça vaut bien la peine de boire du light, si tu savais tout ce qu'ils mettent dedans...". Cette remarque acerbe eut au moins le mérite de me couper la soif. J'ai vite compris que Mélanie était adepte du bio, du moins essaie-t-elle de le faire croire.

Parce que vous voulez que je vous dise quel est le plat qu'elle préfère engloutir le midi? De la bonne grosse crêpe industrielle sous vide, qu'elle remplit avec du bon gros fromage non moins industriel sous vide, accompagné d'une bonne grosse tranche de jambon tout aussi industriel et sous vide également... Si ça c'est du bio, ben je peux continuer à avaler mon coca light sans culpabiliser!

3) Mélanie est éclectique.

Ainsi, Mélanie est capable de passer une après-midi à faire du scrapbooking chez Mme LVO, comme elle est capable de perdre un poumon et de se décrocher la mâchoire en hurlant devant un spectacle de strip-tease masculin,  telle une jouvencelle effarouchée.

Bon, je vais vous dire la vérité: je n'ai assisté qu'à l'après-midi scrapbooking. Vous voulez que je vous dise? Une séance de l'Assemblée Nationale sur France 3 est plus passionnante. J'ai même du mal à croire que Mme LVO puisse à la fois organiser des aprem scrapbooking et des soirées TupperGode...

4) Mélanie est jalouse de mes blagues.

Et elle le prouve quotidiennement en se retenant de rire honteusement quand j'en sors une bonne (donc, très souvent). Je suis persuadé qu'elle ressort mes blagues à ses amis, en faisant croire qu'elles sont d'elles.

5) Mélanie a (presque) du tact.

La semaine dernière, c'était son anniversaire. N'écoutant que notre générosité, Mme LVO, Lucie et moi-même consentons à lui offrir un petit quelque chose. On lui offre le paquet, la larme à l'oeil et le rouge aux joues, tels les Rois Mages faisant leur offrande à l'Enfant-Jésus. Et là, elle nous balance en plein dans les dents: "je vais vous dire merci avant d'ouvrir, comme ça, si je n'aime pas, je n'aurais pas à le redire...". Hum... ça a jeté un de ces froids, je ne vous dis que ça...

6) Avec Mélanie, on s'amuse bien!!!!

Et c'est bien là le principal, non?

Mafiou, bien content de la connaître, cette sacrée Mélanie! (tu reprendras bien un palmito?)


 

 

 

dimanche, 06 décembre 2009

Lady Gaga - Bad romance

lady_gaga_bad_romance.gifHabituellement, la bien-nommée Lady Gaga m'insupporte, et je n'arrive pas à écouter les bouses qu'elle chante...

Sauf celle-ci, et je ne me l'explique pas...

Si quelqu'un a une idée...

 

Lord Mafiou

00:38 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : lady gaga, bad romance

samedi, 05 décembre 2009

On n'en a rien à foot'!

main.gifAh! Ouh! Bouh! Caca! Thierry Henry y a mis la main!

Quelle honte tout de même! Qualifiés pour la coupe du monde sur cet acte odieux, ça mérite bien une pendaison en place publique, non?

Pfff... euh... dois-je rappeler malgré tout qu'il ne s'agit que d'un match de foot, qui ne changera probablement rien à la face du monde? Bon, d'accord, je ne suis pas objectif, parce que moi, le foot, je m'en tape comme de mon 1er slip. Donc, qu'on soit qualifiés sur une tricherie (bouh, pas bien, chktu, pas glop!!!), ou qu'on ne soit pas qualifiés du tout (j'ai le droit de rêver, non?), ça m'est égal...

Mais quand on voit le déchaînement des passions sur cet incident, y a de quoi braire, comme on dit de par chez nous. Le summum du ridicule étant atteint par la tirade de Christophe Dechavanne sur Canal +... il fallait voir le ton sentencieux et la larme au coin de l'oeil de ce si talentueux animateur, se révoltant contre cette qualification non-méritée, et qui va même jusqu'à se demander "dans quel pays vit-on"... Lui... Dechavanne... l'homme qui présente "La Roue de la Fortune" et "La soirée de l'étrange"... soit 2 des pires sous-merdes que la télévision ait osé nous proposer... Moi, Monsieur Dechavanne, c'est quand je tombe sur l'une de vos émissions que je me lamente sur le pays dans lequel je vis.

Y a de quoi braire aussi quand on lit dans les journaux qu'à cause de ça, on frôle l'incident diplomatique avec l'Irlande... Euh, y a pas des choses plus importantes, franchement? Ca vaut vraiment le coup de se brouiller avec les Irlandais?

Y a de quoi braire également quand on lit dans les journaux qu'une compagnie de voyage irlandaise nous souhaite la bienvenue en Irlande... sauf si on s'appelle Thierry...

Tout ça pour quoi? Pour... un match... de foot... Qu'on vienne me prouver que ce "noble" sport joue un rôle prépondérant dans la Paix Mondiale, et là peut être que j'arriverai à m'émouvoir de cette qualification volée aux Irlandais. En attendant (et je crois que je risque d'attendre longtemps...), je vais continuer à jouer à la pétanque.

D'ailleurs, je vous propose ma chanson culte, pour honorer ce saint-sport qu'est la pétanque! Enjoy, ze cochonnet's friends!

 

La main au Mafiou

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu