Avertir le modérateur

dimanche, 24 janvier 2010

Oh la boulette!

Lagaffe.jpgSacré Kamel Ouali, qui n'en manque jamais une... En même temps, c'est couru d'avance, il n'a pas été prof de la Star Ac' pour rien (ben oui, vous ne pensez quand même pas qu'ils les embauchent pour leur intelligence, si?).

Figurez vous qu'hier, c'était les NRJ Music Awards. Pour ceux qui ne connaissent pas, et pour faire court, c'est un peu le "MTV Music Awards" ou le "Grammy Awards" du pauvre. Bon, je vais être honnête, ce que je vais vous raconter, je l'ai lu sur internet, car je n'ai pas regardé la moindre minute de cette daube à la télé. Je vous rassure, je n'ai pas non plus regardé l'hommage à Super Nanny sur la 6. Non, hier soir, c'était soirée "NO TV"...

Bref. Il paraîtrait à ce qui paraît que notre bon Kamel était chargé de remettre le prix du meilleur duo ou groupe international de l'année. Il décachète l'enveloppe et attribue le prix tant convoité aux Black Eyed Peas. Jusque là, rien d'anormal. D'autant plus que les Black Eyed Peas ne l'auraient pas volé, ce prix. Quelques minutes plus tard, vlà t'y pas que le Ouali remonte sur scène, et se confond en excuses parce que, je vous le donne Emile, il s'est gouré dans l'attribution du prix! En gros, il l'a attribué aux Black Eyed Peas alors que le prix revenait... aux Tokyo Hotel...

Huées nourries du public, rouge aux joues et fesses qui font bravo pour Kamel Ouali, bref, un grand moment de solitude pour le con-régraphe. Le top, c'est quand même l'excuse qu'il invoque: en fait, sur l'enveloppe du vainqueur, les 4 nominés sont inscrits, et il a "bêtement" lu le 1er nom de la liste. Vous l'avez compris, il vient d'avouer en direct qu'il n'a rien préparé ou répété pour cette remise de prix ô combien importante pour la musique française et internationale.

Comme une image vaut bien 1000 mots (ou un truc dans le genre...), voici les images exclusivement non-exclusives de ses pitoyables excuses:


La boulette de l'année de Kamel Ouali en direct
envoyé par lerewind. - L'info video en direct.

Vous l'aurez remarqué, cette vidéo est en fait un "Rewind", puisque la vidéo complète de la bourde de Kamel Ouali a été censurée par TF1... Style "cachons le fait que Kamel Ouali soit un blaireau"... comme si personne ne le savait déjà. Bon, en même temps, c'est pas plus mal, ça fait un peu de pub au "Rewind", ce qui ne mange pas de pain!

Cet aléa du direct a eu au moins le mérite de me rappeler le fameux sketch des Inconnus, "La nuit des Escarres", qui parodie une remise de récompenses style "Césars". Avec la fameuse bourde Vanessa Paradiesque du "Oh non merde, c'est pas ce nom là", que Kamel Ouali ne pourra plus jamais regarder sans un pincement au coeur...

 


Quant aux Black Eyed Peas déchus de leur prix, ils auront pu au moins se consoler avec le prix de la Meilleure Chanson Internationale de l'année, sans erreur cette fois, pour "I gotta feeling". C'est toujours ça de ... prix!


Black Eyed Peas - I Gotta Feeling

Mais mais... de toute façon... vous... vous pouvez pas comprendre... VOUS POUVEZ PAS COMPRENDRE!!!!

Chbling biling biling!!!

Mafiou, déjà très honoré d'avoir été nominé...

mercredi, 20 janvier 2010

Qui c'est qui va les dresser maintenant???

super_nanny_reference.jpgVous allez croire que je le fais exprès, mais non, en fait, pas du tout... Presque un mois sans article, et je reviens pour vous annoncer... un décès. Celui de Cathy Sarraï, plus connue sous le nom de "Super Nanny"...

Ah la la... moi qui suis instit, et qui en vois défiler des enfants-rois, des salopiauds, des mal-élevés, des futurs délinquants... Vous n'imaginez pas quelle perte c'est pour l'éducation de nos bambins.

Parce que, oui, on peut se gausser de sa tenue hyper-stricte façon "nurse anglaise balai in ze ass", de ses mimiques "index dressé, prête à mordre", de son ton presque dédaigneux lorsqu'elle se rendait compte des aberrations éducatives de certains parents, et j'en passe. Mais il faut bien avouer une chose: la Cathy, elle savait y faire. Et elle nous en a maté des petites bouses qui disaient "ta gueule" à leurs parents ou des mini-poufs qui se roulaient à terre parce que leur lait au coca n'arrivait pas assez vite!

"Truqué", qu'ils disaient, les sceptiques... Teu teu teu, rien du tout! Testez ses principes vous-mêmes, et vous verrez que ça marche!

Un exemple tout bête: Super Nanny met un point d'honneur (voyez, j'arrive même pas à l'expliquer au passé...) à ce qu'on se mette à la hauteur d'un enfant pour lui expliquer les choses lorsqu'il vient de faire une bêtise (style "j'ai plongé la main de ma petite soeur dans l'eau bouillante"). Et bien, appliqué dans une cour de récré, lorsque 2 petits monstres de CP viennent de se mettre sur la gueule, c'est méga-efficace! Je peux vous dire que, comme ça, on a toute leur attention! Bon, la méthode a ses limites. Déjà, vous pouvez l'oublier en cas de lumbago. Impossible de vous baisser au niveau de la tête du gosse, sous peine de ne plus savoir vous relever... Et là, bonjour la honte, votre crédibilité en prend un coup! J'imagine la tête du gamin qui vous voir repartir le dos vouté et la larme à l'oeil... Autre problème: si vous êtes confronté à un élève plus grand que vous, c'est moins pratique. Dans ce cas, c'est à vous de lui demander de se mettre à votre hauteur, et, là encore, votre crédibilité en prend un coup. Voire même parfois, un coup de boule...

Autre principe ô combien basique, mais pourtant oublié, défendu par Super Nanny: c'est les parents qui décident, pas l'enfant! Bon, j'imagine que pas mal de familles ont des problèmes de réception de la 6, ou n'ont jamais voulu jeter un oeil sur une émission qui les aurait renvoyé sur leur propre honte, parce que, de nos jours, dites vous que c'est les enfants qui décident! Non mais! Faudrait pas les brimer et les traumatiser en leur imposant des choix d'adultes, ça va pas non? Plus sérieusement, combien de fois ai-je entendu sur le trottoir devant l'école, des parents demandant à leur enfant visiblement tyrannique ce qu'il voulait manger, ce qu'il voulait faire en rentrant à la maison, ou autres joyeusetés qui donnent envie de hurler ou de se jeter sous un camion...

Et que dire de l'apprentissage du "bien-parler"... Super Nanny ne laisse passer aucun "merde", "chiant", "connasse", parmi d'autres mots poétiques... Pas facile, quand, maintenant, ce sont les parents qui enseignent les gros mots à leurs enfants... Avant, c'était les parents qui s'offusquaient en disant "oh, il a dit un gros mot? il a dû l'entendre à l'école!". Maintenant, c'est plus les enseignants qui s'offusquent en disant "oh, il a dit un gros mot? il a dû l'entendre chez lui!".

Mais, comme le dit je ne sais plus qui, de nos jours, tout fout le camp, que voulez-vous, ma bonne dame, avec tout ce qu'ils envoient dans l'espace, etc...

Super Nanny, Super Cathy, tu restes un modèle d'éducation à mes yeux. Ton index dressé, tes principes rigides mais ô combien efficaces, tes lunettes fièrement posée sur ton pif, tes parchemins de règles punaisés sur les murs, tes yeux levés vers le ciel devant les erreurs grossières de certains parents tout comme ta main tendue vers ces mêmes parents, ça va quand même nous manquer...

Mafiou, arrête de chouiner!!!

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu