Avertir le modérateur

lundi, 02 février 2009

Etron, étron, petit patapon!

papier-rape.jpgRégime archi(e)-fibreux + inspection qui déboule dans une classe = caca en abondance = utilisation massive de papier dit hygiénique (avant utilisation s'entend).

Pourquoi cette mystérieuse équation, vous dites-vous? Nous révèlera-t-elle le sens de la vie? Et bien... non. Pas du tout.

C'est simplement pour vous conter mon aventure du lundi. Et oui, fidèles lecteurs! Encore un conte du lundi!

- Wé, trop d'la balle! Vas-y, raconte nous ton conte du lundi, Père Mafiou!

 C'est parti vers le monde des merveilles et de l'absolue beauté...

Suite à l'équation révélée un peu plus haut, je suis arrivé en un rien de temps à court de papier toilette. Pour vous dire, j'en étais réduit à nettoyer mon humble séant avec des mouchoirs en papier. Voyant que mon stock de mouchoirs s'épuisait également à la vitesse d'une diarrhée ultra-coulante, et que l'étape suivante consistait à utiliser les pages de mon Télé-Star en guise de torche-pépion, j'ai pris mon courage à 2 mains: allons renouveler le stock!

Oui, je parle de courage, parce que j'ai une petite phobie, ridicule, je sais: j'ai toujours la crainte, si j'achète du PQ en grande surface, de tomber sur un de mes élèves à la caisse. Etant donné que je suis un demi-dieu pour mes élèves, et qu'ils croient que je ne fais jamais caca, ça m'arracherait le coeur de leur ôter leurs rêves et leurs illusions. Déjà qu'ils ne croient plus au Père Noël... Bref.

Arrivé au rayon "Propreté du fion", quelle n'est pas ma surprise de découvrir qu'on n'arrête pas le progrès! Devant mes yeux frétillants s'offrait un choix de PQ assez incroyable! Ainsi, je découvrais le "1 suffit". Comme son nom l'indique, c'est un PQ dont on ne peut, si on le désire, n'utiliser qu'une feuille à la fois (épaisseur archi-renforcée, donc).

Un peu plus loin, ô miracle de l'inventivité, je découvrais le PQ spécial enfant. Avec des feuilles plus petites, donc. Ceci dit, penser que les bambins chient moins que les adultes, ça tient de la légende urbaine. Parce que moi j'ai déjà vu de ces monstres dans les toilettes de l'école... Y a des gamins qui doivent être nourris aux All-brans renforcés en essence de pruneaux, c'est pas possible...

Je continuai en sautillant mon voyage au pays de la douceur fessière, et hop! Je tombai sur le PQ à l'aloe vera, protection du derche garantie! Bon, là, je suis resté dubitatif,parce que sur la paquet, y a la photo d'un chien. J'ai beau m'interroger, je ne vois pas le lien entre du PQ et un clébard. C'est-y pas qu'ils auraient inventé un papier toilette pour chien, non? Non non non, je me refuse à le croire. Et si c'était le cas, j'espère qu'ils auraient eu la décence de l'exposer au rayon animalerie quand même...

Enfin , mon périple touchai à sa fin avec la découverte du fameux Q-Paper "Régina" (toutes les Régine apprécieront...). Je vous avoue que mon choix s'est naturellement arrêté sur ce produit, pour 2 raisons:

- d'une part, le paquet promet que 4 rouleaux de papier Régina = 12 rouleaux de papier de marque classique. En effet, les rouleaux ont un diamètre de 20 cm au moins. Y a de quoi faire.

- d'autre part, le slogan de cette marque est irrésistible et justifie l'achat à lui tout seul. Je vous le donne Emile: "Régina, le papier toilette qui n'en finit pas!". Et ça, je me suis dit: "c'est pile pour toi, Père Mafiou!".

Rendez-vous bientôt pour un nouveau conte du lundi, les amis de la forêt enchantée!

Mafiou, tout en classe et dignité.

 

 

dimanche, 25 janvier 2009

Ah te voilà toi, yo yo!

yo-yo.jpgJ'ai décidé de ne plus être sectaire au niveau musique. Je m'explique: mi, c'est nin compliqué, le rap, la techno, les années 80 françaises, la nouvelle scène française, le r'n'b, tout ça, c'est du caca. Du moins c'est ce que je pensais jusqu'à aujourd'hui... Et en me levant ce matin, je me suis dit "Si ça se trouve, père Mafiou, tu passes à côté de plein de choses en te refusant au monde de la musique de la sorte...".

Dont acte: je pars à la découverte de ces mondes musicaux obscurs. C'est ainsi que je suis tombé sur cette excellente introduction au rap:


Découvrez Les Musclés!

Pas mal, non? Je pense que c'est un bon début...

Mafiou, ou plutôt Fiouma.

lundi, 19 janvier 2009

Les contes du lundi...

heure-conte_3.jpgLoin de moi l'idée de me plaindre dans les pages de ce blog...

-Ouah l'autre hé! T'as vu le titre de ton blog, hé?!

oui bon, vu comme ça, effectivement... mais la question n'est pas là! Y a des jours comme ça où on se dit: "tiens, si j'allais mettre ma tête dans le four?", ou encore "Dis t'aurais pas une petite corde en rab, j'ai comme une envie de me pendre...", ou bien encore "Au fait, t'aurais pas le dernier Francis Cabrel?". Et bien, aujourd'hui, pour moi, c'était un jour comme ça.

Vous voulez la liste de mes mésaventures du lundi? Vous allez l'avoir, y a pas de raison que je ronge mon frein tout seul.

- Tout commence ce matin, au saut du lit. Il faut savoir que je suis en plein régime (oui, j'ai quelques grammes à perdre si je veux rentrer dans mon string en peau de zébu pour l'été...). Je mange donc des légumes et des fruits comme jamais. Et donc, de fait, mon transit fonctionne à plein... régime (werf erf erf, elle arrache d'enfer celle là!). Du coup, ce matin, hop! 3 fois à la selle en 30 minutes! Mais c'est que c'est vicieux un étron. On a l'impression de s'être bien lâché, d'avoir tout donné, et paf! quand y en a plus, y en a encore, et ffflllrrrttt!!!! Tiens, en passant, j'en profite pour vous dire que j'adore cette expression "aller à la selle", elle me fait toujours bien rire. Même si tous ne la comprennent pas, ou n'ont pas la classe de l'utiliser... D'où des dialogues du style "Et bien, très cher, je profiterais bien de vos commodités pour aller à la selle" auquel le roturier répondra:"ouais ben t'attendras un peu, j'ai grave envie de chier!". Sans commentaire, bien sûr...

- On poursuit avec l'école. Après tout, je vous ai encore peu parlé de mes élèves. Je vais réparer ce manquement... Aujourd'hui commencent les évaluations nationales pour les CM2. J'ai des CM2, donc faut bien que je m'y colle. Dont acte, suivi de la correction... Mes élèves devaient donc lire un texte, sur un père qui raconte que son fils est persuadé qu'il va mourir parce qu'il a trop de fièvre. Je vous passe les subtilités de ce texte (si vous les voulez, débrouillez vous pour le trouver sur le net, j'ai pas que ça à faire). Une des questions consistait à trouver quel personnage était remplacé par le pronom personnel "je"dans le texte. Et bien j'ai quand même un de mes loulous qui a trouvé le moyen de me répondre que ça remplaçait la mère de l'enfant malade... Seul petit problème: à aucun moment on ne parle de sa mère dans le texte... Et là on se demande toujours si nos élèves sont sains d'esprit, ou s'ils le font exprès rien que pour vous foutre en rage.

- Ecole toujours: en expression écrite, mes élèves doivent rédiger un conte de fée. Ils ont à leur disposition un tableau où ils peuvent piocher des idées en cas de "trou noir de la page blanche". J'ai cru me défenestrer quand l'un de mes élèves est venu me voir tout content en me demandant si le héros de son conte de fée pouvait être un footballeur portugais... Style "Blanche-Neige et les 7 ailiers gauches", "Le petit ballon rouge", ou encore "Hansel, Gretel et Ronaldo"... J'ai du me retenir pour ne pas pleurer...

- Dans la soirée, je prends mon courage à 2 mains, et je vais faire mes courses chez les Mulliez. Je n'ai absolument rien contre les caissières, bien au contraire, je dirais même qu'à Auchan, elles sont plutôt sympathiques. Mais était-ce bien utile de me retenir avec un air profond en me disant: "Monsieur, attention, il vous reste 4 centimes à utiliser sur votre carte waooh avant le 31 janvier!". Je sais bien que c'est la crise, et qu'un sou est un sou, mais quand même... Circonstances aggravantes: je n'ai même pas trouvé la poêlée de légumes que je cherchais... J'ai du me rabattre sur une vieille poêlée toscane, qui pourtant avait l'air bon sur le dessin. Mais quand je l'ai ouverte, une grosse odeur champignonesque m'a agressé les narines, et quand j'ai vu la taille des champignons (qui pourtant avaient l'air tout pitits sur l'image...), j'ai failli tomber à la renverse. Ca devait être des champignons transgéniques ou je ne sais pas quoi... Bref, opération tri, ce qui a valu à ma poêlée de légumes de diminuer de moitié... Vous l'aurez compris, je déteste les champignons.

C'est ainsi que se clôturent mes malheurs du lundi... je ne sais pas comment je dois vous le dire, mais s'il vous faut encore une preuve que tout fout le camp...  

- Ouais, et sinon, t'en penses quoi du conflit israelo-palestinien?

Ben j'aime bien, mais je préfère de loin le conflit de canard.

Mafiou, qui sait tout de même relativiser...

mardi, 30 décembre 2008

La fameuse blague du poulet!!!

danse_poulet.jpgL'année 2008 se termine, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle fut rude, voir même qu'elle fut roncle (werf erf erf! cet article commence sous les meilleurs auspices, comtesse! werf erf erf! de mieux en mieux!).

Nous avons donc bien mérité un peu d'humour, et Mafiou est là pour vous en donner, bande de petits veinards! Et, pour répondre à vos demandes insistantes, je m'en vais vous narrer la géniale blague du poulet!

(cris de joie et pleurs hystériques dans l'assistance)

C'est un gars qui décide de fêter le réveillon du nouvel an au resto avec sa femme.

Le couple se prépare, se met sur son 31 (ben oui... logique) et se rend dans un resto nommé "Poussin peu que j'm'y mette". Arrivés à table, ils s'asseoient et le serveur leur file le menu, en leur disant:

"Si je peux me permettre, je vous conseille le plat du jour, une magnifiqe lotte farcie au nutella et à la crème de babassouya". Là le gars lui répond: "On ne vous a rien demandé, on va choisir nous-mêmes, non mais c'est vrai, des fois, on peut pas être peinard au resto, bordel de ...". Sur ce le serveur s'en va, non sans jeter un regard assassin au malotru.

Le couple se plonge donc dans le menu pour faire son choix (bon en fait c'est pas très crédible, puisque les clients ont souvent un menu imposé les soirs de réveillon de nouvelle année...mais c'est pas grave, sachant que cette blague est à se pisser dessus). Le gars est vraiment affamé, et il dit à sa femme: "si on commandait ça, ma dulcinée?", en montrant un mystérieux plat sur la carte. (remarquez comme je fais durer le suspense!). La femme répond : "bah oui, fais à t'mote".

Le gars appelle le serveur, qui lui dit: "Que puis-je faire pour monsieur, si ce n'est servir de déversoir à sa désagréabilité?"

Le gars répond:"Ma femme et moi même voudrions commander... un POULET entier!".

Le serveur: "Mais oui, Monsieur, sans aucun problème, on vous apporte ça. Quelle cuisson?"

Le gars: "Ben..."

Le serveur: "Non c'était une blague, monsieur. Désirez vous autre chose?"

Le gars: "Non merci. Vous pouvez disposer." Et le serveur s'exécute, non sans jeter un autre regard de killer au gars.

Le gars et sa femme patientent donc en s'échangeant quelques mots d'amour dont voici un extrait:

"- Ben dis donc, moi, quand j'ai vu ta tronche, j'ai soupé!

- Ouais ben moi si j'avais la tienne, je mettrais un slip!"

A ce moment, le serveur arrive et pose sur la table un énoooooorme poulet bien cuit et fumant.

Le couple ne peut cacher sa satisfaction et s'apprête à dévorer le volatile, quand, soudain, le gars hurle: "STOOOP!"

La femme: "Mais ça va pas de crier comme ça? Keskispasse?"

Le gars: "Regarde attentivement ce poulet, poussin."

La femme: "C'est pas un poussin, c'est un poulet adulte, voyons."

Le gars: "Mais non, espèce de dinde, regarde le poulet!"

La femme: "ben quoi?"

Le gars : "ça ne va pas se passer comme ça! Garçon! GARCON!"

Le serveur déboule et demande ce qui se passe.

Le gars: "Vous ne trouvez pas qu'il y a un problème avec ce poulet?"

Le serveur: "A vrai dire, non, monsieur. Y aurait il quelque déconvenue avec ce mets?"

Le gars: "Et comment! Et pas qu'un peu! Regardez bien, là, sur le côté!"

Le serveur: "Que monsieur veuille bien me pardonner, mais je ne vois pas ce qui vous tracasse. C'est bien un poulet, non?"

Le gars: " Oui, mais un poulet avec UNE PATTE PLUS COURTE QUE L'AUTRE!"

Et là le serveur répond: "Peut être, mais c'est pour MANGER ou c'est pour DANSER?"

(rires, étouffements et applaudissements tonitruants dans l'assistance)

Voilà. Et pour illustrer ce conte de Nouvel Année, voici une vidéo en lien direct avec l'histoire. Séchez vos larmes de rire, et régalez vous!


Mafiou, qui va se recycler dans le one-man-show.

18:40 Publié dans Twilight Zone | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : poulet, bide, danse, nul

jeudi, 25 décembre 2008

Le miracle de Noël

reveillon.gifJe sais, c'est convenu et attendu, donc indigne de moi (n'est-ce-pas?), mais je me vois dans l'obligation de vous souhaiter un joyeux Noël... Voilà, ça, c'est fait...

D'autant plus que là, au moment où j'écris cette prose, le réveillon est terminé depuis quelques heures, et, comme tous les ans, ma gourmandise est punie... Comment ça vous ne voyez pas ce que je veux dire? Et "Ffffffffffffflllllrrrrrrrtttttttttt", ça vous dit quelque chose? Pourtant, ça résume bien l'état dans lequel je me trouve en ce moment.

Sinon, à part ça, et pour ceux que ça intéresse, mon réveillon s'est bien passé. On a bouffé comme des salauds, on s'est offert nos traditionnels cadeaux à 5 euros, on a ri, on a chanté, on a dansé... Il ne manquait plus que Charles Ingalls et son violon, et le tableau idyllique aurait été complet. Et, dans les faits particulièrement marquants de cette soirée, on citera:

- que je ne voulais pas tomber sur le cadeau à 5 euros de ma soeur Gaëlle. Evidemment, devinez ce qui s'est passé... Résultat des courses, ma voiture sera ornementée d'un magnifique et délicat chien qui oscille de la tête (mais si! la ringardise absolue qu'on met sur la plage arrière!) ainsi que d'un autocollant poétique et de bon aloi puisqu'on peut y lire "Duch'min Biloute, y drache". Ma soeur a toujours des bonnes idées de cadeaux... Moi j'ai fait dans l'original au moins: j'ai acheté du sucre parfumé à la pomme d'amour, une sucette au chocolat et une sucette à la violette. Vous admettrez que c'est d'une autre classe... Et, comme tous les ans, c'est ma cousine qui est tombé dessus. La veinarde!

- qu'on a quand même réussi à faire une farandole endiablée sur "La tendresse", de Daniel Guichard. Et là je dis "chapeau bas", parce que c'est pas tout le monde, et c'est pas tous les jours! (qui a dit "heureusement", là-bas dans le fond?).

- que le chapon était délicieux, jusqu'à ce qu'un sacripan ose dire tout haut: "mmmm! Il est très bon ce poulet!"... Humour, quand tu frappes à notre porte, tu es toujours le bienvenu!

Voilà, voilà! Et en hommage à cette soirée, je vous offre ce chef d'oeuvre de la chanson française:

Mafiou, qui attend impatiemment Noël 2009!

mercredi, 26 novembre 2008

Mon voisin le tueur?

poison.jpgComme dirait le grand philosophe François Feldman: "j'ai peur". Ce à quoi la non moins grande poétesse Janice Jamison aurait répondu:"I'm afraid".

Je vous conte la raison de cet effraiement soudain.

Episode 1: Il y a quelques semaines, mon facteur me confie un colis destiné à mon voisin, qui est absent. Le soir même, je rends son colis à son propriétaire, qui se confond en excuse et me remercie chaleureusement. Depuis, à chaque fois que je le croise, j'ai droit à une litanie de remerciements. Soit...

Episode 2: Aujourd'hui, tranquillement assis dans mon fauteuil à regarder le dernier épisode de "Dexter"(un signe?), j'entends qu'on sonne à ma porte. D'un pas leste mais assuré, je vais ouvrir. Et je tombe sur une étrange dame, qui a l'air toute surprise de se retrouver devant moi. Au départ, je pensais que je rayonnais d'une présence et d'un charme déstabilisants, mais, en fait, pas du tout, je finis par comprendre qu'elle s'est gourée de porte. Elle me baragouine quelque chose d'incompréhensible avant que je finisse par lui dire qu'elle devrait essayer chez mon voisin (le fameux voisin au colis). Au même moment, celui-ci sort de l'ascenseur. Et la dame a l'air toute contente de le voir! Alleluiah, c'est bien lui qu'elle cherchait. Avant de rentrer chez lui avec son amie, mon voisin me lance: "Attendez 2 minutes, j'ai quelque chose pour vous". Bon, j'attends. Effectivement, 2 minutes plus tard, il revient... et m'offre 3 boîtes de chocolats. Hum... Je lui dis "Ah, merci, c'est pour le colis que je vous ai gardé?". Et là il me répond "Ah non, pas du tout, je voulais vous les offrir depuis quelques temps déjà."

Vous voulez que je vous dise? J'aurais dû être flatté, content, ému, ou tout simplement surpris. Et bien non, maintenant, je vis dans la peur. Je ne m'explique pas ce geste. Si ça se trouve, ce colis que j'ai gardé contenait peut-être quelque chose d'inavouable! Peut-être que mon voisin croit que j'ai vu ce qu'il y avait à l'intérieur! Peut-être qu'il pense que je suis l'homme qui en a trop vu! Peut-être veut-il me tuer en m'offrant des chocolats empoisonnés!!!

Je voudrais simplement finir par 2 choses:

- demain, je ramène les chocolats à l'école. Y aura forcément quelqu'un pour les goûter avant moi.

- ce message est plus particulièrement destiné à la police. Si jamais je meurs d'une manière étrange dans les prochains jours, je vous conseille de démarrer votre enquête par mon voisin.

Mafiou, je vous jure que je n'ai rien vu!!!

18:08 Publié dans Twilight Zone | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : voisin, bizarre, peur

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu