Avertir le modérateur

dimanche, 11 juillet 2010

Dans la vie c'est comme ça. Tout finit par finir, même le pire.

LostFinal.jpgHey, ça faisait un bail, non?

Oui oui, je sais, une si longue absence a du plonger bon nombre d'entre vous dans les limbes de la solitude et la déliquescence de l'inquiétude (rassurez-vous, même moi je ne comprends pas ce que j'écris...).

Cette longue absence, j'en ai profité, entre autres (heureusement...), pour visionner le plus légalement du monde les fins de saisons des séries du moment. Et le bilan n'est pas joli joli...

Alors, qu'en est-il de cette cuvée 2009/2010?

- Melrose Place, version 2009, qui a été purement et simplement annulée au bout de sa laborieuse 1ère saison. Bien fait, quelque part, car ce reboot n'arrivait pas à la cheville de l'original, qui avait le mérite de ne pas se prendre au sérieux. Même le retour très médiatisé (et bistourisé...) de Heather Locklear n'aura pas suffi à faire décoller les audiences.

- Smallville n'en finit plus de massacrer le "mythe" Superman. Le dernier épisode de la 9ème saison est d'un ridicule au moins égal à celui de l'épisode qui mettait en scène des zombies cette saison. Bonne nouvelle, ceci dit: la prochaine saison sera la dernière.

- Et Gossip Girl, dont une certaine audace et autodérision faisaient le sel lors de la 1ère saison, et qui, pour cette 3ème saison, n'est plus que l'ombre d'elle-même. La série qui était censée renouveler le genre très casse-gueule de "soap pour ados" en utilise à présent les pires travers. Les "je t'aime moi non plus" foisonnent dans l'indifférence générale, les fameux retours de personnages disparus ou décédés sont bien de la partie dans un ridicule achevé. Quant aux acteurs, on a envie de les claquer contre un mur en crépi à chaque nouvelle apparition. Pas un seul de ces jeunes blaireaux ne semblent capable d'interpréter son rôle de manière décente. A leur décharge, les scénarii qu'on leur offre sont d'une nullité qui ne facilite pas les choses... La prochaine saison se déroulera, pour ses épisodes d'ouverture, à Paris. Mais en fait, on s'en tape. On imagine déjà les figurants avec bérets et baguettes de pain, le fond sonore à l'accordéon, et la scène cucul-la-praline au sommet de la Tour Eiffel ou sur la Butte Montmartre... On prend les paris?

-  FlashForward est-il un pétard mouillé, ou un chef d'oeuvre méconnu? Encore maintenant, je n'arrive pas à le dire... Difficile de se passionner devant les épisodes qui défilent. Pourtant, les critiques sont pour la plupart élogieuses. Comme dirait l'autre: "Ce doit être génial, je ne comprends rien!". Toujours est-il que je n'ai pas réussi à aller jusqu'au bout, et je n'ai donc pas vu le dernier épisode. La série ne reviendra pas pour une 2ème saison. Et je ne vais pas en pleurer. D'autant plus que le dernier épisode traîne derrière lui une réputation désastreuse (plein de choses non résolues et d'explications non fournies, paraît-il).

- V version 2009 se laisse suivre sans problème. La série est prometteuse, et, si elle continue sur sa lancée lors de la 2ème saison, peut devenir une véritable réussite. Le dernier épisode de la 1ère saison ne tient pas toutes ses promesses, malgré des rebondissements intéressants. Lors de la série originale, une scène en avait traumatisé plus d'un (moi y compris): celle de l'accouchement, lors de laquelle une humaine mettait au monde des bébés hybrides humain-visiteur. On attendait avec impatience cette scène dans le reboot (puisqu'on a encore droit à l'humaine qui attend un bébé hybride). Et bien pas de pot: si il y a bien le fameux accouchement dans le dernier épisode, il n'a rien de traumatisant, si ce n'est à la rigueur son issue fatale. Du bébé on verra tout juste une petite queue reptilienne tout mignonne. Mais c'est tout. Le reste de l'épisode est intéressant et jette des bases prometteuses pour la saison suivante, dont un mystérieux "ciel rouge", punition infligée aux humains par la Chef des Visiteurs. Pourquoi est-ce une punition? On ne le sait pas encore, cliffhanger oblige... Quels seront les effets de ce ciel rouge sur les humains? Réponse lors de la saison prochaine!

- Fringe et son univers parallèle reviendront également pour une 3ème saison. Et c'est tant mieux, surtout quand on voit comment se termine la 2ème. Que va-t-il arriver à Olivia, prisonnière de l'univers parallèle? Son double "parallèle" qui a pris sa place dans l'univers original sera-t-il démasqué? Réponse à la rentrée!

- Ca y est, c'est officiel: Heroes ne reviendra pas à la rentrée... Pas de 5ème saison, donc. Pourtant, la 4ème saison s'achevait sur l'ouverture d'un nouveau chapitre, "Brave New World", avec notamment Claire qui révèle aux médias l'existence des "Heroes". On ne saura pas quels seront les effets de cette annonce... A moins que des téléfilms soient tournés pour conclure la série, rumeur qui court depuis quelques temps. A suivre?

- Desperate Housewives a achevé sa 6ème saison à l'image du reste de la saison: de manière très classique. Quelques révélations viennent pimenter les dernières minutes de l'épisode: un échange de bébés a été effectué à la maternité il y a quelques années, et il concerne un locataire de Wisteria Lane... Actuellement, sur le net, la quasi-totalité des fans mise sur Penny Scavo, puisque son personnage devient régulier lors de la prochaine saison. Autre "révélation": Paul Young revient s'installer dans le quartier. Et il sera suivi, lors de la 7ème saison, par Felicia Tillman, qui s'était arrangée pour se faire passer pour morte, et pour que Paul Young soit accusé de son faux meurtre,il y quelques saisons de cela. Ajoutons à cela l'arrivée de nouveaux personnages prometteurs, et on peut dire que la 7ème saison est attendue avec impatience.

- Nip/Tuck s'est achevée, au terme de sa 6ème saison, dans la presque indifférence générale. La dernière saison a malgré tout comporté quelques épisodes intéressants, tel ce fantastique huis-clos dans le cabinet d'un psy, durant lequel les personnages principaux se déballent tout ce qu'ils ont sur le coeur (sauf Julia, bizarrement absente de cet épisode...). Cet épisode aurait fait un très bon dernier épisode. Il ne l'est malheureusement pas. De plus, les scénaristes s'évertuent dans les opus suivants, une fois de plus, à foutre en l'air tout ce qui a été mis en place dans cet épisode. Ainsi, vu la violence des propos de Matt vis à vis de ses "pères", on s'attendait réellement à ce qu'il leur tourne définitivement le dos. Et bien non, dès l'épisode suivant, c'est comme si rien ne s'était passé chez le psy... Et des exemples de ce type, il y en a un paquet, ce qui laisse à penser qu'il était temps que la série se termine.

- "Lost" s'est également achevée au terme de sa 6ème saison, mais pas dans l'indifférence, bien au contraire! C'est qu'il aura été archi-médiatisé, l'épisode final! Tellement médiatisé que la déception a forcément pointé le bout de son nez chez pas mal de fans. Pas chez moi, en tout cas, même si je suis sorti de ce long et bel épisode sans trop savoir qu'en penser. De prime abord, j'ai été déçu, notamment par le fait que les scénaristes aient utilisé, pour conclure la série, une des explications les plus souvent émises par les fans depuis le début de la série. Je ne révélerai pas laquelle, on ne sait jamais, certains d'entre vous n'ont peut être pas encore visionné le dernier épisode. Toujours est-il que tout ceci est "non-surprenant" pour quelqu'un qui a beaucoup lu toutes les théories autour des mystères de l'île. Ceci dit, passé cette petite déception, force est de constater que le dernier opus est en fait réussi. Beau, émouvant, logique,... est-ce que la série pouvait se terminer autrement? Est-ce qu'une autre explication aurait comblé les fans? Je ne le crois pas. Alors bien sûr, tout n'est pas expliqué. Il reste encore des zones d'ombre, et certains sites se font un plaisir de lister toutes les incohérences qui subsistent encore à l'issue de la série. En tout cas, ce qui semble certain, c'est que la série continuera à faire parler d'elle, d'une manière ou d'une autre. On attend déjà avec impatience la sortie de l'intégrale de la série en DVD et Blu-ray, avec des promesses de matériels inédits censés nous en apprendre encore plus sur l'île. On verra bien le moment venu!

law-and-order-logo.jpg

En tout cas, la saison 2009-2010 a été plus que mitigée. Certaines séries ont beaucoup fait parler d'elles en bien, à l'image de "Glee", une série musicale dont je n'ai vu que le 1er épisode (je me garderai donc bien de juger pour le moment), ou encore "Dexter" 4ème saison, considérée par beaucoup comme la meilleure de la série. A côté de ça, il y a eu beaucoup de déceptions et de débats concernant d'autres séries: on ne reviendra pas sur "Melrose Place", "FlashForward", "Heroes", "Nip/Tuck", et d'autres, qui ne se sont pas arrêtées avec les honneurs.

Signalons également, quelque part, la fin d'une époque, puisque cette saison a été synonyme d'adieu pour pas mal de séries emblématiques. A "Nip/Tuck" et "Heroes", il faut rajouter également "24", qui s'arrête au bout de 8 saisons (là encore, je n'ai même pas encore vu la 7ème, je ne jugerai donc pas), et surtout "Law and Order", qui s'arrête au terme de 20 saisons (et ne battra donc pas le record de longévité d'une série américaine, toujours détenu par "Gunsmoke"). Ceci dit, aux dernières nouvelles, la série pourrait être rachetée par une autre chaîne de télé américaine, et donc revenir pour une 21ème saison. Le record sera-t-il battu? A suivre...

Pour nous consoler de tout ça, attendons la prochaine saison, et aussi les séries de l'été, dont "True Blood" 3ème saison, qui commence rudement bien!

Mafiou, qui ne voudrait quand même pas être le gardien de l'île...

 

11:14 Publié dans Série TV | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : niptuck, lost

dimanche, 18 avril 2010

La malédiction de la chemise grise II, la suite...

dance_80.jpgSi vous avez lu la note précédente (ce dont je ne doute pas, vu le fort bon goût dont vous faites preuve en vous aventurant sur ce blog...), vous savez surement que je suis à la recherche quasi-désespérée d'un titre pour la danse de fête d'école de mes élèves.

Thème choisi (sanglots dans la voix et boule dans la gorge...): Les années 80. Autrement dit, ce qui se fait de plus ringard en terme de musique dansante. Enfin, ça, c'est mon avis. D'autres vous diront que Plastic Bertrand est inimitable (et, Dieu merci, inimité...), que Gilbert Montagné a réinventé la philosophie des chansons d'amour, ou que Bibie et Desireless sont intemporelles (même si elles semblent aujourd'hui perdues dans l'espace-temps...).

Que nenni for me, puisqu'il suffit que j'entende les 1ères notes de musique d'un tube d'Imagination ou de Gérard Blanchard pour me plonger dans une profonde dépression nerveuse. Des images horribles me reviennent en tête: mes vieux survêtements flashys, mon papier peint oranger-marronâtre avec des grosses fleurs, mes coupes de cheveux improbables, et les fameux clips ringardo-kitschs susnommés...

Je n'irais pas jusqu'à dire que j'ai détesté les 80's, mais presque...

Tout ça pour dire que j'ai profité de mes vacances pour me lancer dans la recherche de ZE tube en or, celui qui fera danser mes élèves sans qu'ils aient l'air trop ridicules. Le moins que l'on puisse dire, c'est que cette recherche fut longue, difficile, hasardeuse, et qu'elle faillit me coûter ma santé mentale.

Je me suis rué sur les sites spécialisés, et je peux affirmer sans trop me tromper que j'ai dû m'enfiler à peu près 83% des bouses musicales sorties entre 1980 et 1990. Je tairai le nom de ces sites irresponsables, qui sont certainement devenus la cause de centaines de défenestrations de par le monde... Ma patience fut tellement mise à mal que j'ai dû me réfugier un après-midi chez cousine Anne pour qu'elle m'aide à trouver un semblant de titre écoutable.

Résultat des courses: on s'est rendu compte qu'il n'était vraiment pas facile de trouver une chorégraphie, même sur les titres les plus dansants. Et on s'est aussi rendu compte que la réputation merdique de la musique des 80's... était encore en-dessous de la vérité. On ne soupçonne pas les étrangetés sorties à cette époque. Qui se souvent encore des Porte-Mentaux chantant "Elsa fraulein" ou de Finzy Kontini et son "Cha cha cha"? Hum... j'en vois certains qui rougissent... Faut pas, hein, faut pas. Vous n'êtes pas responsables.

On a quand même réussi à effectuer une présélection qui sera soumise au vote de mes élèves. Les grands pré-vainqueurs sont donc:

Bandolero avec "Paris Latino"!

Oui bon, je sais, c'est la version Star Ac. Mais à peu de choses près, c'est un copié-collé de la version originale, en plus rythmé. J'en ai un vertige rien qu'à écrire ça, mais c'est pourtant mon avis... Désolé.

Deuxième pré-vainqueur:

Deee-Lite avec "Groove is in the heart"!


Deee-Lite - Groove Is In The Heart

Oui, bon, les esprits chagrins me diront que ce n'est pas vraiment dans l'esprit 80's. Et je leur répondrai que c'est sorti en 1990, et que je l'ai trouvé sur un site spécialisé années 80. Et je leur dirai aussi que je fais ce que je veux, non mais, c'est vrai quoi, à la fin...

Voilà voilà... pas mal, non?

Dès que le vote sera fait, je ne manquerai pas de vous prévenir. Je sens déjà votre impatience pointer le bout de son nez!

Mafiou, ça plane pas vraiment pour moi...

dimanche, 07 mars 2010

La malédiction de la chemise grise

i_hate_the_80s_mug-p1689690243274530532gjco_400.jpgEnfer et damnation! La nouvelle est tombée cette semaine... On a notre thème de fête d'école...

Et mon pire cauchemar en profite pour devenir réalité, puisque ce thème est (roulements de tambour...)

Les années 80!!!

Nooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooon!!!!!, m'écriai-je intérieurement à l'annonce de cette terrible décision. Décision que je n'ai guère cautionnée car:

- j'ai une répulsion naturelle pour la musique des années 80,

- la décision s'est faite par vote à la majorité, et j'étais dans la minorité...

Et oui, il faut savoir parfois perdre avec classe et élégance... C'est d'ailleurs pour ça que j'ai copieusement insulté tous ceux qui avaient voté en faveur de ce thème, mais dans ma tête seulement.

Je m'imagine déjà mes élèves se déhancher tels des blaireaux décérébrés au son de "ça plane pour moi" de Plastic Bertrand, ou, pire, des "démons de minuit" version reprise par Emile et Images... J'en ai des frissons d'horreur épidermiques rien qu'en y pensant.

Autant dire que je vais devoir me creuser sérieusement la tête pour trouver un titre écoutable, rythmé et qui ne fleure pas trop la ringardise fluo. Et il m'est d'avis que je vais devoir me tourner vers la musique anglo-saxonne... Ben oui, Depeche Mode ou U2, ça a quand même plus de gueule que Desireless ou Partenaire Particulier...

J'imagine une discussion chargée de souvenirs entre un Français et un Américain

- Et sinon, vous, aux States, votre icône des années 80, c'est qui?

- Oh, you know, I hésite between Michael Jackson and Madonna... And you?

- Euh... Ahem... moi j'hésiterais plutôt entre Jean-Pierre Mader et Rose Laurens, voyez...

- Oh, yes, I see... hum hum... Bon ben goodbye hein... (werf erf erf!)

Signe annonciateur de la mélasse dans laquelle je vais me fourrer: Patrick Topaloff vient de mourir. L'inoubliable interprète de "Où est ma Ch'mise grise" est parti la chercher au Paradis du Bon Aloi, avec Feu Sim... Bon, ok, ce chef d'oeuvre de la musique date plutôt de la fin des années 70. N'empêche, moi j'y ai vu un signe: la fête de l'école de cette année sera un grand moment de honte, ou ne sera pas...

Au moins, c'est dit.

Et pour ceux qui ne comprennent pas de quoi je parle, visionnez plutôt la vidéo suivante, et vous aurez une chance de comprendre mon inquiétude naissante...

Sinon, pour terminer sur une note positive, j'ai une blague très "80's": Vous saviez que Plastic Bertrand était mort? Ben oui, il s'est assis sur un radiateur!!! WERF ERF ERF!!! Excellent!

Mafiou le p'tit clou

vendredi, 12 février 2010

Coquine voisine...

the-godemichet.jpgJe ne sais pas si je vous l'ai dit, mais il me semble que tout fout le camp...

Il y a des années que je connais la voisine de ma mère, que nous appellerons Sainte-Gisella pour l'occasion. Laissez-moi vous dire que cette femme était jusqu'à peu, pour moi, un modèle de classe et de sérieux.

Le type de personne dont on se dit "elle, elle doit passer tous ses dimanches matins à l'église".

Mais Sainte-Gisella est une femme très occupée, rarement chez elle, car très prise par son boulot de secrétaire multi-fonction. Du moins... c'est ce qu'on croyait, naïfs que nous sommes...

Comme Sainte-Gisella n'est jamais chez elle, c'est régulièrement ma non moins sainte-mère qui réceptionne les colis que la voisine doit recevoir.

Et il faut bien dire que ces "réceptions de dépannage" sont très fréquentes (au moins une par semaine...). Intriguée par l'abondance de ces colis (qui en plus arrivent chez elle...), ma mère a demandé un jour à Sainte-Gisella ce qu'il y avait dans ces colis. Oui, ma mère se défend d'être une vilaine commère curieuse, alors qu'en fait son passe-temps favori est de se renseigner sur les habitants du quartier. Ce jour-là, elle avait fait fort, puisqu'elle avait carrément été se renseigner à la source... Que lui a répondu Sainte-Gisella face à cette question indiscrète? "Ce sont des produits de beauté, car je suis représentante en produits de beauté à mes heures perdues."

Mouais... bon. Soit.

On en reste là, notre crédulité faisant le reste.

La semaine dernière, c'est ma soeur qui, en séjour chez ma mère, a réceptionné l'un de ces mystérieux colis. Et, comme ma soeur est encore plus fouineuse que ma mère, elle a regardé le colis sous toutes les coutures, et y a découvert le nom de la société qui envoie ces colis. En gros, si vous avez bien compris, c'est aussi la société pour laquelle travaille Sainte-Gisella... Et ce nom, c'était un nom du style "Discrète Ginette". Alors là, moi je dis "faut pas nous la faire, hein!". Avec un nom pareil, ça ne peut pas être que de la vente de crème anti-rides!

Vous pensez bien que je me suis rué sur Internet pour faire une recherche digne des "Experts" sur cette mystérieuse société. Je vous le donne Emile, même si vous avez déjà surement compris: "Discrète Ginette" est une boutique de godemichets et de lingerie sexy...

Un monde s'est écroulé pour moi ce jour-là... La voisine, une sainte-femme, un modèle de vertu et d'abnégation, passe ses soirées et ses week-ends à animer des réunions style "TupperGode" (elle doit surement connaître Mme LVO, du coup...). Sainte-Gisella est en fait une disciple du Dieu de la Luxure...

Depuis, j'ai interdit à ma mère de lui parler. Non mais.

Note: "Discrète Ginette" n'est pas le vrai nom de la société, mais ça y ressemble. Hors de question que je fasse la publicité du stupre!

Je vous propose, pour vous remettre de ces émotions, une chanson de circonstance, signée François Pérusse (les 2 minutes du peuple!), intitulée "Ma voisine". Ne faites pas attention aux images issues de Star Wars, ce sont les images d'accompagnement les moins ridicules que j'ai trouvé pour cette chanson.

Saint-Père-Mafiou

mercredi, 10 février 2010

Héros Perdus...

heroes-lost.jpgL'une s'en va, l'autre revient... C'est le jeu, comme dirait l'autre naze à sa pauvre Lucette.

Celle qui s'en va, c'est "Heroes", qui vient de terminer sa 4ème saison. Déjà, finir sa saison au mois de février, ça sent pas bon. Mais quand on a eu une histoire aussi difficile que "Heroes", ce n'est pas très étonnant.

La série a donc démarré sur les chapeaux de roue avec une excellente 1ère saison, qui se terminait malgré tout sur un épisode très décevant, la grande menace mise en scène pendant toute la saison se dégonflant comme une vieille baudruche trouée. Summum du ridicule: nos "heroes" étaient réunis, pour ce dernier épisode de la 1ère saison, de manière complètement artificielle et vaine. Malheureusement pour nous, la suite de la série allait être du niveau de cet épisode. Autant dire que les saisons 2 et 3 ont été de franches déceptions. Sacrifices de personnages intéressants alors que d'autres complètement insupportables étaient mis en avant, trous scénaristiques gênants, interprétations parfois honteuses,... bref, tout n'allait pas très bien au royaume des Heroes.

heroes_nbc_tv_show_title_card_logo.jpgPuis arriva la 4ème saison. Sa mission: revenir aux sources de la série, c'est à dire sa toute 1ère saison dans ce qu'elle a de plus réussi. Mission? Accomplie, chef! Du moins en partie. La saison 4 rehausse sans mal le niveau des 2 précédentes, allant même jusqu'à (enfin!) sacrifier un personnage qui était devenu complètement inutile, donc irritant. L'histoire de cette nouvelle fournée est simple: nos héros doivent lutter contre Samuel, le mystérieux "Monsieur Loyal" d'un cirque itinérant, aux intentions plutôt louches. Et c'est à peu près tout. Oh, bien sûr, il y a d'autres histoires annexes, comme la belle histoire d'amour entre Hiro et Charlie (la serveuse qu'Hiro rencontre dans la 1ère saison et qu'il ne peut sauver des griffes du vilain Sylar), les relations de Claire avec son père (moui, bon, pas la partie la plus passionnante de la saison...), etc... Globalement, la saison ne se disperse pas trop, et est donc très agréable à suivre. Ce qui ne veut pas dire que tout cela est exempt de défauts! Que le personnage de Suresh soit sous-exploité, soit, on peut comprendre (on ne le voit quasiment pas, et le peu qu'on nous raconte sur lui n'est pas très engageant). Par contre, pourquoi Tracy, la femme "liquide", est elle si peu présente? Quelles sont ses motivations? On ne le sait jamais vraiment, et c'est bien dommage. Et pas uniquement parce qu'Ali Larter est agréable à regarder... Autre petit problème: le statut de Sylar, qui n'en finit pas de se chercher, sans jamais se trouver. Gentil ou méchant? Là encore, les réponses apportées sont peu probantes...

Et tout ceci se termine sur un dernier épisode qui ressemble furieusement au dernier de la 1ère saison, avec la grande menace contre laquelle il faut lutter (la folie destructrice de Samuel) et l'unification des Heroes (Sylar compris...), cette fois-ci beaucoup mieux amenée que précédemment. Autre bon point de ce dernier épisode: la résolution de l'affaire "Charlie", puisqu'Hiro la retrouve enfin, mais pas forcément comme il l'avait prévu. Une belle histoire qui se termine d'une manière... belle. Logique.

Vous l'aurez compris, ce dernier épisode est très satisfaisant. La question est maintenant: est-ce un series finale ou un season finale? Autrement dit, est-ce un adieu au Heroes, ou simplement un au revoir? Et bien on ne le sait pas vraiment pour le moment. En faveur de l'adieu: des audiences qui n'ont cessé de chuter malgré la qualité retrouvée, l'implication des acteurs principaux sur d'autres séries, et la création d'une toute nouvelle série pour Tim Kring (au commande de "Heroes"... voyez?). En faveur du au revoir: et bien le dernier épisode lui-même, qui n'est en fait pas vraiment un séries finale, puisqu'il se conclut sur l'ouverture du Chapitre 6, intitulée "Brave New World". Même si la plupart des intrigues sont bouclées, on aimerait tout de même savoir ce qui va arriver à nos Heroes après la "démonstration" de Claire l'invincible. Sans parler de certains personnages laissés sur le côté, dont on aimerait connaître l'avenir (Tracy, Angela, Matt, ...). Autres arguments en faveur du "au revoir": les déclarations de certains acteurs de la série selon lesquelles la série va revenir, et surtout l'absence d'annonce officielle quant à l'annulation de la série. On attend donc de voir!

Lost-Saison-6-Saison-finale-500x312.jpgPendant que l'une se barre sur la pointe des pieds, l'autre revient en fanfare! J'ai nommé "Lost"! Obama a même décalé l'un de ses discours pour ne pas faire de l'ombre au retour de la série à l'antenne! D'un certain point de vue, ça peut tout de même sembler inquiétant... mais bon.

Euh... oui... bon. Je ne vais pas vous faire un récapitulatif de la série, ce qui, à ce stade, me paraît chose complètement impossible. Non, pour ceux qui se seraient perdus dans "Lost" (ha ha ha!), il y a l'excellent site "LostPédia", une encyclopédie rudement bien faite (vu l'ampleur de la tâche...) sur notre série préférée. Bien pratique pour ceux qui ont du mal à s'y retrouver. Je n'ai pas peur de l'avouer, j'en fais parfois partie!

On avait quitté nos personnages lors de la 5ème saison avec:

- Juliet sur le point de faire exploser la bombe. Explosion qui permettrait, selon Jack, de "réparer" les erreurs du temps, et notamment d'empêcher le crash du vol Oceanic 815, celui par lequel la série démarre.

- dans une autre ligne temporelle, on suivait Sun, Ben, Locke, et les survivants du vol Ajira 316 (le second à s'écraser sur l'île, permettant aux Oceanic 6 de revenir sur l'île qu'ils avaient réussi à quitter lors des saisons précédentes). On assistait ainsi au meurtre de Jacob, le chef omnipotent, par un Ben manipulé par Locke (qui est en fait l'antagoniste de Jacob sous les traits de Locke, qui, lui, en fait, est mort... vous suivez toujours?).

Début de la saison 6: Juliet a réussi à faire exploser la bombe. La question qui brûle les lèvres: mais alors, ça veut dire que le cours du temps a été modifié et que les "naufragés" ne l'ont jamais été, et ont pu atterrir à Los Angeles? Pas si simple, on est dans Lost je rappelle!

En fait, dans ce double épisode qui ouvre la 6ème saison, on suit 3 lignes temporelles:

- les passagers du vol Oceanic ont pu atterrir à Los Angeles sans dommage, et on voit donc ce qui leur arrive une fois qu'ils sont descendus de l'avion. L'occasion pour nous de revoir Charlie, Boone (bizarrement sans Shannon...), Rose, Bernard et même Cindy, l'hôtesse de l'air enlevée par les Autres lors de la 2ème saison.

- étrangement, on suit les mêmes personnages juste après l'explosion de la bombe, comme si cette explosion n'avait eu aucun impact sur le crash. Ainsi, on voit Sawyer fou de rage contre Jack suite à la mort de Juliet (ben oui, elle s'est pris une belle explosion en pleine tronche quand même...), Sayid au bord de la mort, Hurley qui parle à Jacob mort depuis 1 heure (et oui, Hurley parle aux morts, rappelez vous), et qui pousse le reste de ses camarades à rejoindre un mystérieux temple qui permettrait de sauver Sayid. Le temple, ils vont le trouver, mais ils vont aussi trouver un groupe d'individus pas très aimables dans ce Temple. Parmi ces individus (qui ne semblent pas être les Autres), on croit comprendre qu'il y a d'autres survivants du vol Oceanic 815. Le chef de tout ce groupe parle une langue asiatique, et semble lié de manière mystérieuse (ben tiens...) à Jacob.

- enfin, on retrouve notre petit groupe du vol Ajira, après que Ben ait tué Jacob. Locke prend les choses en main, allant même jusqu'à assommer Richard, pour bien montrer que maintenant, c'est lui qui décide! Non mais! N'oublions pas que ce Locke n'est pas vraiment Locke, mais simplement l'antagoniste de Jacob qui a pris son apparence. Voilà donc nos naufragés contraints et forcés de suivre Pseudo-Locke. Que veut-il? Sun reverra-t-elle Jin un jour? Hum hum...

Tout ceci est très Lostien, donc très obscur. La 6ème saison est aussi la dernière de la série. En une dizaine d'épisodes, cette saison aura la lourde tâche de tout nous expliquer. Avec ce double épisode, on se dit que c'est mal barré, puisque la série ne résout presque rien, et pose encore de nouvelles questions! On s'en sortira jamais, beuh euh euh!!!

Moi, ce qui me taraude le plus, c'est de voir les 2 lignes temporelles bien distinctes concernant Jack, Kate, Sawyer and co. Une ligne avec "la bombe a fait son effet" et une ligne avec "la bombe n'a servi à rien, si ce n'est tuer Juliet". POURQUOI??? ça veut dire quoi???

Y a pas à dire, ils sont doués, chez "Lost", pour faire revenir le chaland. Parce que, bien sûr, j'y retourne dès la semaine prochaine, vous pensez!!!

Allez, je vous laisse avec une vidéo des meilleurs dialogues de "Lost", elle vaut le coup d'oeil!

Mafiou, égaré...

La ferme!!!!!!!!!

lionceau.jpgEt oui, je vous ai bien saoulé avec mes "reviews" de Secret Story. Pas de raison que je m'arrête en si bon chemin! Ben oui, y a "La ferme Célébrités en Afrique" qui vient de recommencer sur la chaîne culturelle TF1! Bonne nouvelle, non?

Je vais d'abord commencer par vous présenter les candidats, qui sont soit-disant des célébrités. Il y a d'abord...

euh...

Mais ça va pas non??? Vous ne pensez tout de même pas que je vais perdre mon temps face à un programme qui met en vedette Mickaël Vendetta (prononcez Maïkeul, ça fait plus international) et qui consiste à savoir qui aura le plus gros ego mal placé???!!! J'ai mieux à faire, y a "Lost" qui vient de reprendre aux USA (le dernière saison tout de même...) et "Heroes" qui vient de s'achever (peut être définitivement...).

Contre ça, désolé, mais Castaldi ne peut pas lutter!

Mafiou, persuadé que Mickaël Vendetta s'appelle en réalité "Michel Vengeance"

dimanche, 24 janvier 2010

Oh la boulette!

Lagaffe.jpgSacré Kamel Ouali, qui n'en manque jamais une... En même temps, c'est couru d'avance, il n'a pas été prof de la Star Ac' pour rien (ben oui, vous ne pensez quand même pas qu'ils les embauchent pour leur intelligence, si?).

Figurez vous qu'hier, c'était les NRJ Music Awards. Pour ceux qui ne connaissent pas, et pour faire court, c'est un peu le "MTV Music Awards" ou le "Grammy Awards" du pauvre. Bon, je vais être honnête, ce que je vais vous raconter, je l'ai lu sur internet, car je n'ai pas regardé la moindre minute de cette daube à la télé. Je vous rassure, je n'ai pas non plus regardé l'hommage à Super Nanny sur la 6. Non, hier soir, c'était soirée "NO TV"...

Bref. Il paraîtrait à ce qui paraît que notre bon Kamel était chargé de remettre le prix du meilleur duo ou groupe international de l'année. Il décachète l'enveloppe et attribue le prix tant convoité aux Black Eyed Peas. Jusque là, rien d'anormal. D'autant plus que les Black Eyed Peas ne l'auraient pas volé, ce prix. Quelques minutes plus tard, vlà t'y pas que le Ouali remonte sur scène, et se confond en excuses parce que, je vous le donne Emile, il s'est gouré dans l'attribution du prix! En gros, il l'a attribué aux Black Eyed Peas alors que le prix revenait... aux Tokyo Hotel...

Huées nourries du public, rouge aux joues et fesses qui font bravo pour Kamel Ouali, bref, un grand moment de solitude pour le con-régraphe. Le top, c'est quand même l'excuse qu'il invoque: en fait, sur l'enveloppe du vainqueur, les 4 nominés sont inscrits, et il a "bêtement" lu le 1er nom de la liste. Vous l'avez compris, il vient d'avouer en direct qu'il n'a rien préparé ou répété pour cette remise de prix ô combien importante pour la musique française et internationale.

Comme une image vaut bien 1000 mots (ou un truc dans le genre...), voici les images exclusivement non-exclusives de ses pitoyables excuses:


La boulette de l'année de Kamel Ouali en direct
envoyé par lerewind. - L'info video en direct.

Vous l'aurez remarqué, cette vidéo est en fait un "Rewind", puisque la vidéo complète de la bourde de Kamel Ouali a été censurée par TF1... Style "cachons le fait que Kamel Ouali soit un blaireau"... comme si personne ne le savait déjà. Bon, en même temps, c'est pas plus mal, ça fait un peu de pub au "Rewind", ce qui ne mange pas de pain!

Cet aléa du direct a eu au moins le mérite de me rappeler le fameux sketch des Inconnus, "La nuit des Escarres", qui parodie une remise de récompenses style "Césars". Avec la fameuse bourde Vanessa Paradiesque du "Oh non merde, c'est pas ce nom là", que Kamel Ouali ne pourra plus jamais regarder sans un pincement au coeur...

 


Quant aux Black Eyed Peas déchus de leur prix, ils auront pu au moins se consoler avec le prix de la Meilleure Chanson Internationale de l'année, sans erreur cette fois, pour "I gotta feeling". C'est toujours ça de ... prix!


Black Eyed Peas - I Gotta Feeling

Mais mais... de toute façon... vous... vous pouvez pas comprendre... VOUS POUVEZ PAS COMPRENDRE!!!!

Chbling biling biling!!!

Mafiou, déjà très honoré d'avoir été nominé...

mercredi, 20 janvier 2010

Qui c'est qui va les dresser maintenant???

super_nanny_reference.jpgVous allez croire que je le fais exprès, mais non, en fait, pas du tout... Presque un mois sans article, et je reviens pour vous annoncer... un décès. Celui de Cathy Sarraï, plus connue sous le nom de "Super Nanny"...

Ah la la... moi qui suis instit, et qui en vois défiler des enfants-rois, des salopiauds, des mal-élevés, des futurs délinquants... Vous n'imaginez pas quelle perte c'est pour l'éducation de nos bambins.

Parce que, oui, on peut se gausser de sa tenue hyper-stricte façon "nurse anglaise balai in ze ass", de ses mimiques "index dressé, prête à mordre", de son ton presque dédaigneux lorsqu'elle se rendait compte des aberrations éducatives de certains parents, et j'en passe. Mais il faut bien avouer une chose: la Cathy, elle savait y faire. Et elle nous en a maté des petites bouses qui disaient "ta gueule" à leurs parents ou des mini-poufs qui se roulaient à terre parce que leur lait au coca n'arrivait pas assez vite!

"Truqué", qu'ils disaient, les sceptiques... Teu teu teu, rien du tout! Testez ses principes vous-mêmes, et vous verrez que ça marche!

Un exemple tout bête: Super Nanny met un point d'honneur (voyez, j'arrive même pas à l'expliquer au passé...) à ce qu'on se mette à la hauteur d'un enfant pour lui expliquer les choses lorsqu'il vient de faire une bêtise (style "j'ai plongé la main de ma petite soeur dans l'eau bouillante"). Et bien, appliqué dans une cour de récré, lorsque 2 petits monstres de CP viennent de se mettre sur la gueule, c'est méga-efficace! Je peux vous dire que, comme ça, on a toute leur attention! Bon, la méthode a ses limites. Déjà, vous pouvez l'oublier en cas de lumbago. Impossible de vous baisser au niveau de la tête du gosse, sous peine de ne plus savoir vous relever... Et là, bonjour la honte, votre crédibilité en prend un coup! J'imagine la tête du gamin qui vous voir repartir le dos vouté et la larme à l'oeil... Autre problème: si vous êtes confronté à un élève plus grand que vous, c'est moins pratique. Dans ce cas, c'est à vous de lui demander de se mettre à votre hauteur, et, là encore, votre crédibilité en prend un coup. Voire même parfois, un coup de boule...

Autre principe ô combien basique, mais pourtant oublié, défendu par Super Nanny: c'est les parents qui décident, pas l'enfant! Bon, j'imagine que pas mal de familles ont des problèmes de réception de la 6, ou n'ont jamais voulu jeter un oeil sur une émission qui les aurait renvoyé sur leur propre honte, parce que, de nos jours, dites vous que c'est les enfants qui décident! Non mais! Faudrait pas les brimer et les traumatiser en leur imposant des choix d'adultes, ça va pas non? Plus sérieusement, combien de fois ai-je entendu sur le trottoir devant l'école, des parents demandant à leur enfant visiblement tyrannique ce qu'il voulait manger, ce qu'il voulait faire en rentrant à la maison, ou autres joyeusetés qui donnent envie de hurler ou de se jeter sous un camion...

Et que dire de l'apprentissage du "bien-parler"... Super Nanny ne laisse passer aucun "merde", "chiant", "connasse", parmi d'autres mots poétiques... Pas facile, quand, maintenant, ce sont les parents qui enseignent les gros mots à leurs enfants... Avant, c'était les parents qui s'offusquaient en disant "oh, il a dit un gros mot? il a dû l'entendre à l'école!". Maintenant, c'est plus les enseignants qui s'offusquent en disant "oh, il a dit un gros mot? il a dû l'entendre chez lui!".

Mais, comme le dit je ne sais plus qui, de nos jours, tout fout le camp, que voulez-vous, ma bonne dame, avec tout ce qu'ils envoient dans l'espace, etc...

Super Nanny, Super Cathy, tu restes un modèle d'éducation à mes yeux. Ton index dressé, tes principes rigides mais ô combien efficaces, tes lunettes fièrement posée sur ton pif, tes parchemins de règles punaisés sur les murs, tes yeux levés vers le ciel devant les erreurs grossières de certains parents tout comme ta main tendue vers ces mêmes parents, ça va quand même nous manquer...

Mafiou, arrête de chouiner!!!

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu