Avertir le modérateur

dimanche, 29 mars 2009

C'est nin vrai!!!

ahbon.gifL'an dernier, lors de mes pérégrinations internetiennes, j'ai découvert un site sobrement intitulé "tatoufaux.com", dont le but est d'être un "tombeau pour les idées reçues". Je ne vous cache pas mon vif intérêt pour ce site, même si, depuis que je l'ai découvert, je suis maudit par mon entourage... Ben oui, maintenant je passe mon temps à leur dire "Mais non, un 0 au bac n'est pas éliminatoire, c'est marqué sur tatoufaux.com", ou encore "mais voyons, pauv'bécasse, faut arrêter de croire que la Muraille de Chine est visible de la Lune, c'est n'importe quoi, c'est marqué sur tatoufaux.com"...

Les gens que je connais, depuis, se demandent si je ne suis pas actionnaire de ce site, ou si je n'ai pas une quelconque alliance secrète avec ses créateurs...

Je vous rassure: je ne fais pas partie de la secte des "Tatoufausiens". C'est simplement qu'on apprend plein de choses sur ce site, et comme dirait l'autre "un peu de culture, ça fait pas de mal, nom de djiou!".

Je sens que vous réclamez des exemples d'idées reçues impitoyablement laminées par ce site...

- OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII!!!!!!

Allez, je suis bon prince, je vais vous en donner. Alors, saviez-vous que:

- ce n'est pas la fonte des icebergs ou de la banquise qui fait monter le niveau de la mer. C'est la dilatation de l'eau et la fonte des glaciers continentaux sous l'effet du réchauffement climatique. Pour vous en convaincre, attendez qu'un glaçon dans un verre d'eau fonde. Vous verrez que le niveau de l'eau dans le verre ne montera pas. Et référez-vous à Archimède pour comprendre pourquoi.

- Le palmier et le bambou ne sont pas des arbres. C'est leur taille qui nous induit en erreur. Ainsi, le palmier est une plante géante, tandis que le bambou est une herbe géante.

- Souvent, en regardant les étoiles, on se dit "si ça se trouve, cette étoile est déjà morte depuis des milliers d'années". Ce qui est possible (distance astronomique + vitesse de la lumière...), mais hautement improbable en fait... Dans notre ciel, nous voyons à tout casser 1000 étoiles, ce qui est très peu en regard du nombre d'étoiles dans l'univers... de plus la durée de vie d'une étoile est de plusieurs millions d'années... D'où le peu de probabilité de voir une étoile déjà éteinte dans notre ciel, aussi pur soit-il... Un mythe romantique et poétique s'écroule...

- L'eau calcaire ne file absolument pas la diarrhée (euh oui, je sais, je ne me refais pas... j'adore parler de ça...). Plus étonnant, elle est plus saine qu'un flacon d'eau oxygénée ou de sérum physiologique déjà ouvert...Enfin, sachez que l'eau calcaire n'abîme pas les tuyauteries. C'est même tout le contraire: elle les protège!

- Ce n'est pas Parmentier qui a ramené la pomme de terre en France, elle y était déjà bien avant sa naissance, ramenée par les conquistadors espagnols en Europe. Parmentier n'a fait que la populariser dans notre pays. J'ai d'ailleurs déjà écrit un article sur ce sujet, allez voir ici!

- De même, ce n'est pas Copernic qui a découvert le premier la théorie de l'héliocentrisme, mais Aristarque de Samos (qui était très carré, il paraît...), un astronome grec qui a vécu 2000 ans avant Copernic, quand même!

- Gutenberg n'a pas inventé l'imprimerie! C'est Pi Cheng, un chinois, qui l'a fait, 400 ans avant Gutenberg.

- Le Dr Guillotin n'a pas inventé la guillotine. Il n'en a eu que l'idée. C'est un certain monsieur Louis qui a inventé la fameuse machine à couper les têtes. Et c'est uniquement pour pourrir la réputation de ce bon vieux docteur Guillotin que la machine a été appelée "guillotine"... Ceci dit, rien qu'avoir l'idée d'une telle invention, c'est déjà pas mal...

- Les forêts ne sont pas le "poumon de la Terre"! Un autre mythe s'écroule... En fait, les mers et les océans fournissent beaucoup plus d'oxygènes que les forêts elles-mêmes... La forêt amazonienne peut arrêter de faire sa maligne maintenant! La mer du Nord est plus utile qu'elle!

- Il y a 13 signes du zodiaque, et non 12! Astronomiquement parlant, il faut rajouter la constellation d'Ophiucus, connue également sous le nom du "Serpentaire"... S'il fallait donc encore une preuve que les prévisions astrologiques, c'est du pipeau... Même dans les Chevaliers du Zodiaque, ils en parlent (Shina, c'est la femme-chevalier du Serpentaire! Si si!).

- Une dernière pour la route? La Joconde n'est pas la toile la plus connue du Louvre! Ben non, la Joconde a été peinte sur... une planche de bois de peuplier! ça vous en bouche un coin, non?

Bon, je ne vais pas retranscrire tout le site, il y a des centaines d'informations de ce genre, pour la plupart prouvées scientifiquement, lien vers les études concernées à l'appui. Cliquez ICI, et je peux vous dire que vous allez en apprendre, des choses!!! Foi de Mafiou!

Mafiou, jaitoubon.com

samedi, 21 mars 2009

Père Mafiou vous conseille... Battlestar Galactica

battlestar-galactica-5.jpgVendredi 20 mars, USA: l'ultime épisode, en 2 parties, de la série "Battlestar Galactica" est diffusé. Rendons donc hommage à cette excellente série de science-fiction!

A l'heure où j'écris ces lignes, je n'ai toujours pas vu ce double épisode final, mon grand ami I. Mulle n'étant pas très rapide... Mais ça ne va pas m'empêcher de vous parler de cette série. A la base, je ne suis pas fan (mais alors pas du tout) des séries spatiales. Star Trek, Babylon 5, Farscape, et même Stargate, j'arrive à les regarder, mais pas à me passionner.

C'est donc sans conviction qu'il y a quelques mois, j'ai regardé le DVD du téléfilm pilote d'une série encensée par la critique, et par le public, la dénommée "Battlestar Galactica". Au départ, "Battlestar Galactica" est une ambitieuse série de 1978 qui surfe sur le succès de "Star Wars". Elle raconte le combat entre les Humains et les Cylons, une race extra-terrestre belliqueuse qui a juré la perte de la race humaine. Malgré d'importants moyens mis en oeuvre, la série ne rencontre pas le succès escompté, et est annulée au bout d'une saison. Deux ans plus tard, les auteurs essaient de relancer la série, renommée pour l'occasion "Galactica 1980", sans plus de succès, et la série disparaît des écrans au bout de 10 petits épisodes.

Il faut attendre 2003 pour qu'un remake de la série soit lancé, à l'occasion de la naissance de la chaîne "Sci-Fi Channel". Destiné à promouvoir la nouvelle chaîne, le pilote de 3h est très soigné, tant au niveau scénaristique que visuel. Et c'est une fantastique réussite, qui parvient à renouveler le genre très codé de la "série space opera". Succès critique et public oblige, le pilote est bientôt suivi de la mise en chantier d'une 1ère saison de 13 épisodes. Et l'aventure "BSG" ne s'arrêtera pas là, et c'est tant mieux!

battlestar-glactica.jpg

Le synopsis de la série? Le voici: la race humaine vit répartie en 12 colonies (appelées "Colonies de Kobol", du nom de la planète d'origine des Humains), ces 12 colonies vivant sur 12 planètes d'un même système planétaire. Pour les aider dans leur travail, et sans doute aussi pour s'armer, les Humains créèrent les Cylons, au départ de simples robots obéissants aux humains. Mais au fil du temps, les Cylons évoluèrent, acquirent un semblant de conscience, et finirent par se révolter contre leurs créateurs. Commença alors une terrible guerre entre eux. Guerre qui prit fin avec une armistice et l'exil des Cylons dans un système planétaire lointain. Suite à cette armistice, les Humains perdirent le contact avec les Cylons pendant 40 ans. La série débute donc à la fin de cette période de 40 ans, lorsque les Cylons se manifestent à nouveau et exterminent 95% de la race humaine, utilisation massive de bombes nucléaires sur les 12 Colonies à l'appui.

50 000 survivants humains parviennent à s'enfuir dans l'espace à bord de plusieurs vaisseaux, dont l'antique vaisseau de combat "Battlestar Galactica", qui était normalement destiné à servir de musée avant que les Cylons ne détruisent les Colonies. La mission que se donnent ces survivants: échapper aux Cylons, et trouver la légendaire 13ème colonie, appelée "Terre", pour y reconstruire la race humaine. Mais ils ignorent que, durant la trève de 40 ans, les Cylons ont encore évolué, et ont réussi à prendre une apparence parfaitement humaine... Et certains sont parvenus à s'infiltrer sur les différents vaisseaux de la Flotte Coloniale...

galactica_03_1024x768.jpg

Inutile de raconter toute la série, c'est une série qui doit absolument être vue pour en saisir toutes les subtilités et la richesse narrative dont elle fait preuve. Ce qui séduit dans cette série, c'est son originalité, à plusieurs titres:

- les Humains mis en scène ne sont pas Terriens.Divisés en 12 Colonies, ils ont quitté Kobol, une planète ressemblant à la Terre, et ne sont même pas surs que la Terre existe réellement. Une légende dit qu'une 13ème Colonie aurait pris un chemin différent des autres, et aurait trouvé cette mythique planète qu'est la Terre. La 4ème saison nous apprendra que la Terre n'est pas un mythe et existe vraiment, mais les héros de la série le découvriront de manière plutôt déroutante...

- les Cylons ne sont pas des extra-terrestres (contrairement aux Cylons de la série de 1978), mais bien d'origine humaine. Ce fait permet des interactions humains-cylons très intéressantes tout au long de la série.

- la série est de toute beauté. Les scènes spatiales, et notamment les combats, en mettent plein les yeux. Un régal.

- la série n'est pas qu'une série spatiale. Elle brasse une quantité de thèmes qui font qu'on ne peut pas se contenter de dire que "BSG" est une simple série de science-fiction. Politique, religion, stratégie militaire, drame, la série est très riche. Elle met en place une mythologie passionnante, notamment par rapport à l'origine des Cylons. Du coup, l'aspect "feuilleton" prédomine lors des saisons 1,2 et 4. Concernant la saison 3, les scénaristes se sont vus imposer l'écriture d'un grand nombre d'épisodes indépendants, dans l'espoir d'attirer plus de spectateurs. Mais c'est l'effet inverse qui se produisit. Par nature, "BSG" est feuilletonante, et les auteurs sont revenus à cet aspect pour la 4ème (et ultime) saison.

On pourrait encore beaucoup parler des qualités de cette série, mais le mieux est de la regarder, of course! Remarque, facile à dire, maintenant qu'elle est terminée...

 

La série, même si elle vient de se terminer, ne va pas mourir pour autant: un téléfilm intitulé "The Plan" sera diffusé au mois de juin 2009, et se focalisera sur le fameux "plan" des Cylons concernant la race humaine (tout au long de la série, on sait qu'ils ont "un plan", mais on ne saura jamais vraiment lequel, et il semble que ce ne soit pas qu'une simple éradication...). D'autre part, une série dérivée est en préparation, et son pilote sort même en DVD courant avril outre-atlantique. Baptisée "Caprica" (du nom d'une des 12 Colonies), cette série ne sera pas du tout spatiale, se déroulera 50 ans avant les événements de "BSG" et racontera les aventures de 2 familles que tout oppose (les Adama, famille du futur Commandant du Battlestar Galactica, et les Graystone, en lien direct avec la création des Cylons).

En résumé: à voir, absolument!

Fraking Mafiou!

vendredi, 27 février 2009

Dans les griffes de l'impitoyable S.d.C!

concurrence.jpg- Père Mafiou, avouez quand-même que vous êtes tombé dans le piège de la société de consommation!

De quoi? Mais qu'est ce qui vous prend de m'alpaguer de la sorte?

- Non mais faut dire que votre collection de DVD frôle les 800 unités...

Oui, mais...

- Sans compter les blu-rays...

Non mais d'accord, mais...

- Est-il vrai que vous vous ruez sur les DVD qui vous intéressent le jour même de leur sortie (quitte à les payer plein pot, bien sûr...)

C'est vrai, mais...

- Ne prenez-vous pas plaisir à flaner dans les allées de la FNAC ou du Furet?

Mais bien sûr, ceci d...

- Nous croyons aussi savoir que lorsque vous recevez des prospectus publicitaires, vous ne les jetez pas. Vous les lisez!!

Oui, ça m'arrive, mais...

- Du coup, vous êtes au courant de tous les nouveaux produits qui sortent, et vous vous empressez de les tester!

J'avoue, je me sacrifie souvent sur l'autel du consommateur, c'est vrai... Mais on est en train de faire mon procès là ou quoi???

- Non non, c'est juste pour parler...

Ouais, ben ta gueule, alors. Parce que de loin, ça ressemblait furieusement à une inquisition vos questions!

- Et le nouveau magasin qui vient d'ouvrir à V2, dont le nom commence par "Cult" et se finit par "ura", il est bien?

Euh... Ahem... c'est à dire que... Oh et puis d'abord je vais où je veux!

- C'est bien par une pub que vous avez appris l'existence de ce nouveau magasin, non?

Oui, bon, ça va, hein! Mais où vous voulez en venir d'abord?

- Ah non, c'est simplement pour savoir si ce magasin vaut le coup, c'est tout...

Mouais, c'est ça... Et pis d'abord ça fait au moins 3 semaines que je n'ai pas acheté de DVD ou de blu-rays! Et je suis revenu sans rien acheter de ce nouveau magasin! En même temps, faut bien dire (même si ça peut en faire hurler certains), que le Furet n'a pas vraiment de soucis à se faire avec cette nouvelle implantation... c'est kiff-kiff...

- On nous a dit qu'il y a au moins 5 sorties DVD sur lesquelles vous alliez vous ruer rien qu'au mois de mars...

Euh... Ahhahem (gros raclement de gorge, rouge aux joues et fesses qui palpitent...). On a dû mal vous renseigner...

- Mouais... et mon cul, c'est du poulet? T'en veux une aile?

Ca dépend, elle est en promotion?

Mafiou, pas fier...

 

mardi, 24 février 2009

Crystal Lake ou Eden Lake?

eden_lake2.jpgCe week-end, y a mon grand ami, I. Mulle, qui est venu chez moi avec les bras chargés de films. C'est ainsi que j'ai pu rattrapper mon retard en films à gros budget et en films d'horreur. J'ai même consenti à visionner "I am legend", avec Will Smith, et c'est pas mal du tout en fait. Bref.

Ce qui nous intéresse aujourd'hui, c'est un combat inégal. Le combat du "bien" contre le "pas bien". Le combat du "Série B" contre le "Série Z". Le combat du "Repassez quand vous voulez" contre le "Reste chez toi, tu rendras service à tout le monde".

eden_lake1.jpgAlors, à ma gauche, vous avez tout d'abord le dénommé "Eden Lake". C'est un petit film horrifique, dans lequel un jeune couple décide de passer un week-end au bord d'un lac soit-disant joli (le lac Eden du titre). Sur les lieux, ils se font emmerder par une bande de jeunes cons, qui disent plein de gros mots, fument, boivent, mettent la musique trop fort et ont un chien baveux et pas gentil. Sur ce, le gars se lève et va leur dire gentiment (si si c'est vrai, il l'a dit gentiment!) de faire moins de bruit. Sa dulcinée a beau lui dire: "Mais non, mamour, c'est pas grave, on va aller ailleurs", le gars refuse de partir ("On va pas se laisser emmerder par des ados malotrus, non mais sans blague!"). Tout ceci dégénère, et le chien de la bande de voyous se fait accidentellement tuer par le gars. J'ai bien dit "accidentellement", et de toute façon ces jeunes cons étaient vraiment cons, et le chien n'était ni gentil, ni mignon.

A partir de ce moment, les ados (déjà pas bien nets...) pètent vraiment un câble, et parviennent à capturer le gars pendant que sa mie s'enfuit dans la forêt. Là, le gars se fait sauvagement torturer (à la main, au couteau, au cutter,...) sous les yeux horrifiés de sa compagne, qui en fait n'a pas su s'enfuire en laissant son bien-aimé derrière elle. Mal lui en prend, puisque les ados en furie ne vont pas tarder à la poursuivre elle aussi.

Bon, je ne vais pas vous raconter tout le film. Sachez simplement que c'est un bon film, qui, sous des dehors peu originaux (le "survival" est sur-représenté ces temps-ci au ciné), parvient à surprendre. D'une part, mettre en scène des ados dégénérés (dont certains sont vraiment TRES jeunes...) n'est pas chose courante dans ce genre de film. D'autre part, le déroulement du film est imprévisible. Les réactions de chaque protagoniste sont réalistes (du côté des victimes comme du côté des bourreaux). Quant à la fin du film, elle est véritablement glaçante, osée, et en fin de compte logique... Ce qui ne la rend pas moins insupportable...

Malgré l'absence de tête connue au casting et le petit budget, ce film est une réussite, que je conseille à ceux qui n'ont pas trop l'âme sensible.

Vendredi13.jpgA ma droite, ensuite, nous avons "Vendredi 13", le remake sorti il y a quelques jours. Film à gros budget, avec plein d'acteurs sortis tout droit des séries TV en vogue du moment (le héros est l'un des frères Winchester de la série "Supernatural", qui se faisait déjà trucidé de manière particulièrement gratinée dans "La maison de cire"...). Bon, alors là, je ne ris plus du tout.

Déjà, le film est réalisé par Marcus Nispel, qui a réussi à redonner vie à "Massacre à la tronçonneuse", en en réalisant un remake très réussi il y a quelques années. Donc, moi, naïvement, je me suis dit: "Non, il ne peut pas rater le remake de Vendredi 13, il a fait du trop bon boulot sur Massacre à la tronçonneuse!". Pauvre petit oisillon naïf que je suis!

Déjà, à la base, le tout 1er Vendredi 13, malgré sa renommée et sa réputation, n'est pas un très bon film. On peut croire qu'en réaliser un remake aurait été une bonne idée du coup, histoire de l'améliorer... Ben non, c'est pas une bonne idée. En fait, ce remake n'en est pas vraiment un, puisque il n'en reprend l'histoire que lors des 1ères minutes. Après, c'est que de l'original. Enfin... original... façon de parler, hein... Parce que ce film est un catalogue de tout ce qui a déjà été fait dans d'autres films d'horreur, mais en moins bien.

Le synopsis du film, pour ceux qui ne le connaissent pas: Sous la garde de moniteurs de centre aéré qui ne pensent qu'aux plaisirs du corps, Jason, enfant difforme, se noit dans le lac Crystal (le fameux "Crystal Lake" qui n'est pas dans le titre du film...). Sa maman est tout colère et se venge en trucidant les monos baiseurs, avant de se faire elle-même dézinguer par une survivante. Quelques années plus tard, d'autres ados baiseurs viennent camper à Crystal Lake, et se font à leur tour trucider délicatement par Jason lui-même, qui en fait n'est pas mort, et veut venger sa mère. Le frère d'une des victimes part alors à la recherche de sa soeur disparue, il rencontre sur sa route des nouveaux ados baiseurs (je ne vous dis pas comment ils termineront...) et il finira par affronter ze big Jason (qui, miraculeusement, n'a pas tué la soeur disparue,mais simplement enlevée parce qu'elle ressemble à sa défunte mère...).

Vous avez vu le sketch de Bigard sur les films d'horreur? Et bien on dirait que le scénariste du film s'en est carrément inspiré ! Outre le fait que la nuit tombe à 14h30, on assiste encore à un défilé de jeunes blaireaux qui ne pensent qu'à boire, se droguer et baiser. Seuls les 2 héros ne commettent pas ces péchés, ils resteront donc en vie.

On a droit aux effets de peur habituels (l'animal qui bondit sans prévenir, le connard de copain qui se cache pour faire "bouh!", le mannequin en plastique qu'on confond avec un vrai être humain,...). Bref, que du réchauffé 1000 fois vu ailleurs. Evidemment, le héros à la recherche de sa soeur va rencontrer des autochtones mystérieux, avec des tronches pas possibles, qui lui diront tous de se barrer sinon il va mourir dans d'atroces souffrances. Evidemment, le héros fait son malin, et refuse de partir. Autre scène classique recyclée d'anciens films d'horreur, celle où des protagonistes se cachent sous quelque chose et doivent retenir leur cri d'horreur lorsque le tueur dépose le cadavre d'un de leur copain. Je vous rassure, on y a droit dans ce film!

Bon, je suis mauvais langue, parce qu'il y a quand même des choses surprenantes dans ce film. A un moment, le héros rencontre un mystérieux autochtone pas beau en train de broyer des meubles dans une broyeuse industrielle. Là, on se dit: "ok, je mets ma main à couper qu'un des personnages finit broyé dans cet engin funeste!". Et bien... NON! Personne ne sera réduit en charpie dans cette machine! Surprenant, mais aussi décevant...

Sinon, il y a autre chose à sauver dans ce film: les dialogues. Vous voulez un exemple? Pas de problème, voici la meilleure ligne du film:

"Cette chaise, elle est grave laide..."

Vainqueur par large, mais alors très large, KO:  Eden Lake, of course!

Mafiou, qui va éviter les lacs pour ses vacances...

 

 

mardi, 27 janvier 2009

Père Mafiou vous conseille... Dead Set

deadset.jpgAutant on peut très bien se passer des petits pois à la menthe anglais, autant il faut bien avouer que nos voisins d'outre-manche sont parfois bien doués pour les séries tv. Oh, bien sur, rien qui puisse faire de l'ombre à nos "Sous le soleil" et autres "Navarro". Mais certaines séries anglaises méritent qu'on y jette un oeil, et même éventuellement les 2.

Tiens, prenez "Dead Set", par exemple...

- Ah ouais, et de quoi qu'elle cause ta série inglaisse?

Et bien c'est très simple: c'est le fameux soir de l'élimination d'un candidat dans l'émission "Big Brother" (plus connue sous le nom de "Loft Story" de par chez nous). Pendant que les différents participants préparent anxieusement le départ de l'un d'eux, le producteur de l'émission en fait voir de toutes les couleurs aux différents assistants. Et, pour rajouter un peu de piment à tout ça, tout ce petit monde ne se doute pas un instant que le Royaume-Uni doit faire face à une invasion... de zombies. Jusqu'à ce que les coulisses soient à leur tour ravagées par les zombies. Seuls rescapés: quelques membres de l'équipe de production, et les candidats de l'émission. Qui mourra? Qui survivra?

-"Loft Story" contre les zombies? Mais c'est que ça doit être bin con, c'truc lô!

Et bien non, miraculeusement, la série ne sombre pas dans le ridicule, loin de là. Déjà, je pense que c'est la seule série tv qui mette en scène des zombies. Rien que pour ça, c'est à voir.

dead-set-4.jpg

Ensuite, une série qui présente la première attaque des zombies sur le "Grace Kelly" de Mika ne peut pas être mauvaise!

Il faut aussi préciser que la série comporte des moments très drôles (le producteur odieux avec tout le monde qui va même jusqu'à chier dans un seau sous les yeux d'une candidate, les participants de l'émission qui ne savent pas se blairer, plus vrais que nature!, etc...),et la parodie de "Loft Story" qu'elle met en scène est extrêmement bien vue, mais elle n'oublie pas qu'elle est une série d'horreur. Et les attaques de zombie, elles, n'ont rien de drôle. Elles sont même carrément gore, plutôt étonnant pour une série tv. Le dernier épisode met d'ailleurs le paquet niveau tripailles, et mieux vaut ne pas manger en le regardant. C'est aussi dans ce dernier épisode glaçant qu'on se rend compte que l'horreur n'est pas forcément à chercher du côté des zombies...

deadsetC4_450x350.jpg

En somme, c'est une agréable surprise. La série ne réinvente pas le thème du zombie (genre très codifié de toute manière), et elle emprunte beaucoup d'idées aux films de morts-vivants déjà existants (exemple: le sniper de zombie sur le toit, déjà vu dans "L'armée des morts"). Mais l'audace dont elle fait preuve ainsi que son rythme sans temps mort en font une série à ne pas manquer, pour tous les fans de films d'horreur.

La série n'est pas longue du tout (5 épisodes au compteur), et elle ne comporte qu'une saison. En même temps, le thème ne peut pas se décliner sur 10 ans... Elle n'a pas encore été diffusée en France à ma connaissance. Moi, je l'ai eue par un certain I. Mulle. Hum...

- Dis-donc, père Mafiou, j'ai nin bôcoup ri avec tin article, aujourdi!

Ouais, et ben c'est moi le chef de mon blog, et je fais ce que je veux! Si vous n'êtes pas contents, vous pouvez toujours vous farcir un ou deux skyblogs, et vous verrez ce qu'est la vraie misère bloguienne! Non mais des fois!

Resident Mafiou.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu